• Connexion
  • Inscription
Vrai ou faux : Il ne faut pas manger + de 3 oeufs par semaine ?

Dans un tiramisu au citron, à la coque le dimanche soir et dans une quiche lorraine : en une semaine, on consomme facilement 3 oeufs par personne... voire plus. Et c’est là où il y a débat : le bruit court que manger plus de 3 oeufs par semaine serait mauvais pour la santé à cause de leur teneur en cholestérol. Et même si cette idée reçue a plusieurs fois été balayée par des études scientifiques, elle reste ancrée dans l’esprit de beaucoup d’entre nous.


 

Combien d'oeufs peut-on manger par semaine ? Adobestock

250. C’est en moyenne le nombre d’oeufs que l'on consomme chaque année. Dès qu’on a su ça, vous nous connaissez, on a dégainé notre calculatrice. Et le verdict est sans appel : on mange environ 5 oeufs par semaine, ce qui est plus que la limite des 3 oeufs que certains préconisent. Mais alors cette limite de 3, c’est du pipo ? 

 

Une idée reçue datée et révolue

On ne va pas passer par quatre chemins : oui, l’idée reçue selon laquelle il ne faut pas dépasser 3 oeufs par semaine a largement été démentie par diverses études scientifiques depuis les années 1980. On vous entend déjà nous demander “et l’apport de mauvais cholestérol alors, c’est faux ?” 

 

Les oeufs sont concentrés en cholestérol (200 mg pour 1 œuf contre 40 mg pour la même quantité de viande). A titre de comparaison, un adulte en bonne santé doit consommer 1 000mg de cholestérol* par jour. Ce n’est donc pas avec 1 oeuf que l’on risque de franchir cette limite. "Une consommation maximale de deux œufs par jour n'est plus considérée comme un facteur de risque pour la santé humaine pour la majorité de la population" affirme même l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture

 

Pour faire face au mauvais cholestérol, l’oeuf n’est pas l'ennemi n°1

L'oeuf favorise-t-il le mauvais cholestérol ? Adobestock

Pour mieux comprendre, on vous propose une petite métaphore bien trouvée. Imaginez votre évier : toutes les miettes et autres restes d’aliments, c’est le cholestérol. S’il y en a un peu de temps en temps qui tombe dans le tuyau, ce n’est pas bien grave. Mais si, chaque jour, vous videz vos assiettes dans l'évier, la canalisation risque de s'obstruer. Pour les artères, c’est pareil : en excès, le cholestérol peut boucher les artères et donc favoriser les maladies cardio-vasculaires. 

 

Alors oui, le jaune d’oeuf contient du cholestérol, mais face au plateau de fromages, à l’assiette de charcuterie et au magret de canard de ce week-end, cela ne pèse pas grand chose. Sans compter que le cholestérol apporté par notre alimentation ne représente que 30% du mauvais cholestérol total. Le reste, c'est-à-dire presque les ¾, est fabriqué par notre foie. 

 

Un seul oeuf pour de multiples bénéfices

Les oeufs sont riches en nutriments. Adobestock

Si notre corps était une entreprise, l'oeuf serait un peu l'employé modèle. Il n'a pas à rougir de son CV. Et pour cause : avec seulement deux oeufs, on obtient la même quantité de protéines qu'un steak haché (environ 16g). Mais ce n’est pas tout. Il contient aussi du calcium, du fer, du magnésium, du phosphore, du potassium, du sodium, du zinc et des vitamines A, E, B5, B9 et B12. C'est déjà très long, mais la liste ne s'arrête pas là.

 

Si vos oeufs sont bio, vous ferez aussi le plein d’oméga 3. Super, nous direz-vous… et ? Et bien, les oméga 3 sont des acides gras essentiels que notre corps ne sait pas fabriquer, mais qui sont pourtant “nécessaires  au développement et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux” rappelle l’Anses. Ce "bon gras" se retrouve principalement dans le jaune d'oeuf.

 

Idées recettes avec des oeufs

Les oeufs ne sont pas mauvais pour la santé. Adobestock

Vous l'aurez compris, l’oeuf n’a que du bon quand il est consommé dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, et cela même si vous en consommez 1 par jour. 

 

Maintenant que vous savez tout ça, vous n’avez plus de raison de vous refuser une bonne mousse au chocolat ou de l’aïoli maison avec des oeufs extras-frais (moins de 9 jours se sont écoulés depuis la ponte) ou des pancakes fluffy. La seule règle, c’est de ne jamais laver vos oeufs pour ne pas les débarrasser de la couche protectrice qui les protège -et vous protège- des bactéries. 

 

* Pour rappel, le cholestérol est un lipide qui entre en jeu dans la formation d'hormones (oestrogènes et testostérone), dans la formation de membranes cellulaires au niveau du cerveau et joue un rôle dans le stockage de l'énergie comme le rappelle l'Anses.

 

Sources : Anses, Fao, le tableau nutritionnel Ciqual de l'Anses

Vidéo suggérée

Dans le mĂŞme univers