Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

Aliments fermentés : pourquoi en consommer ?

8h03 : vous avalez un yaourt nature avec quelques cuillères de granola maison. Pour la pause déjeuner, c'est salade de carottes agrémentée de cornichons et autres pickles. A 18 heures, vous êtes invité chez des amis. Au programme : blagues et anecdotes autour d’une planche de fromages, le tout accompagné d’un verre de vin. De quoi consommer des aliments fermentés à toute heure, sans même s’en rendre compte. Et, parmi eux, certains sont issus de la lacto-fermentation… mais qu'est-ce que c'est ?

 

La lacto-fermentation, c'est quoi ?

 

Lorsque l'on fermente un aliment dans de la saumure, des micro-organismes bénéfiques à notre corps se développent : ce sont des ferments lactiques, de la famille des probiotiques. Imaginez-les comme des super-héros, prêts à faire la chasse aux bactéries pathogènes et autres toxines un peu cracras présentes dans notre intestin.

 

Et, comme tout super-héros, ces probiotiques ont des super-pouvoirs. Ils découpent les molécules en tout petits morceaux pour en faciliter la digestion et transforment les glucides en acide lactique.

D'accord... mais en quoi c'est bénéfique ? Concrètement, ils enrichissent la flore intestinale de bonnes bactéries, régulent le transit, facilitent la digestion et renforcent notre système immunitaire. Mais attention à ne pas trop en abuser, car leur acidité pourrait irriter l’estomac à trop forte dose.

 

Comment préparer des bocaux lacto-fermentés à la maison ? 

 

Nos super-héros prennent leur retraite une fois leur mission accomplie et l'acidité du bocal stabilisée. C’est à ce moment-là (au bout d'une dizaine de jours) que l’on peut consommer nos aliments lacto-fermentés. Autre avantage de cette méthode de conservation : sa teneur en vitamines, jusqu'à 10 fois plus élevée que dans un légume frais. 

 

Presque tous les légumes peuvent y passer. Il suffit de les plonger dans un bocal hermétique rempli de saumure (un mélange d'eau et de sel). Selon les goûts, on peut mélanger les légumes et ajouter des aromates type fenouil, cardamome ou ail, par exemple. On laisse le tout macérer à température ambiante pendant une dizaine de jours. Retrouvez tous les conseils de Chef Christophe pour réussir vos pickles.

 

L’astuce ? Privilégiez des produits frais, issus de l’agriculture bio, du sel non raffiné et de l’eau minérale pour réaliser vos bocaux maison, ils n'en seront que mieux réussis. 

Vidéo suggérée

Dans le même univers