• Connexion
  • Inscription
“L’ancêtre de cette boisson est corse” : le Coca-Cola serait originaire de l Île de Beauté selon cet auteur

Aïtor Alfonso, auteur de "La Faim de l’histoire" est revenu sur l’origine de nombreux produits de grande consommation. Il explique d’ailleurs que le Coca-Cola aurait des origines Corse.

Voir la suite de cet article plus bas
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Adobe Stock

Aïtor Alfonso est un auteur et critique culinaire. Ce jeudi 24 novembre est paru son nouveau livre La Faim de l’histoire paru aux éditions Dargaud. Dans cet ouvrage, il revient sur les origines insoupçonnées des produits que nous consommons tous les jours. C’est par exemple le cas du Coca-Cola qui selon lui aurait des racines Corse. En effet, en 1863, l’inventeur Corse Angelo Mariani s’est lancé dans un mélange original : “Il a eu l’idée de mélanger du vin rouge avec des extraits de feuilles de coca, cette plante des Andes dont le principe actif est la cocaïne” explique à Brut Aïtor Alfonso. Si cette boisson a séduit Alexandre Dumas ou encore Émile Zola, la boisson alcoolisée n’a pas pu le rester longtemps lorsqu’elle a été commercialisée de l’autre côté de l’Atlantique. Lorsqu’un pharmacien a voulu vendre le vin Mariani à Atlanta, il a dû rapidement remplacer le vin par du soda sucré n’étant plus autorisé à vendre de l’alcool. C’est ainsi que le Coca-Cola est né.

Des produits phares aux origines insoupçonnées

Ce n’est pas le seul produit qui a des origines insolites. Savez-vous que le ketchup vient de Malaisie ? Aïtor Alfonso raconte dans son ouvrage : “Le ketchup vient de ketsiap qui en chinois veut dire saumure de poisson. Ce kestiap chinois est d’abord adapté en Malaisie puis ce sont les colonisateurs anglais au 18e siècle qui s’emparent de la sauce, l’adaptent et l'appellent ketchup.”Pour que le ketchup devienne tel qu’on le connaît, il faudra attendre que Henry Heinz incorpore de la sauce tomate et du sucre à la recette. 

 

Les frites, elles, connaissent un succès fou au 19ème siècle grâce à “Monsieur Fritz” - Jean-Frédéric Krieger de son vrai nom. Il a découvert les frites à Paris et va les démocratiser en Belgique. Comme personne n’aime faire les frites à la maison, “l'industrie a inventé la chips comme objet de substitution”, indique Aïtor Alfonso. RIEN ne remplace les frites !

 

 

Dans le même univers