• Connexion
  • Inscription
Les fêtes de fin d'année gâchées ? Cet indispensable de Noël bientôt en pénurie

Les pénuries alimentaires se multiplient ces derniers temps : moutarde, huile de tournesol ou encore boissons gazeuses… Peu de produits sont épargnés par cette crise. Une situation qui pourrait d’ailleurs avoir de lourdes conséquences sur les fêtes de fin d’année qui arrivent à grands pas. Une spécialité culinaire en particulier pourrait d’ailleurs bien être absente sur la table de Noël des Français cette année. Lequel ? On vous en dit plus.

Adobe Stock 

105 jours avant Noël. Depuis que l’été a laissé place à la rentrée, le compte à rebours a commencé avant les fêtes de fin d’année. S’il est encore trop tôt pour faire son sapin, regarder des films de Noël ou encore penser aux cadeaux : on peut néanmoins laisser notre esprit imaginer le délicieux repas que nous allons déguster. Car oui, le repas est un élément central de la période de Noël. Il y a certaines traditions qui ne changent pas et qui font toute cette magie de Noël : le repas et les plats traditionnels lors de cette période en font partie. Le problème ? Cette année, certains produits phares pourraient bien manquer sur la table notamment un. Huître, dinde, foie gras ou encore marrons : quel est cet aliment qui pourrait bien être absent de notre menu pour ce Noël 2022 ?

Les producteurs de foie gras en difficulté face aux ravages de la grippe aviaire

Cette année, le secteur de l’alimentaire est en difficulté. Entre les inflations et les pénuries, il est difficile de faire ses courses et de retrouver les mêmes produits qu’avant. Une situation qui pourrait toucher également les fêtes de Noël. Le menu pourrait en effet évoluer, d’une part à cause de la pénurie de foie gras qui touche la France. L’Hexagone a été touché cette année encore par la grippe aviaire. Résultat ? Les producteurs de foie gras se retrouvent en manque de canetons. Au total, en 2022, c’est plus de 22 millions de volailles qui ont dû être abattues à cause de l’épidémie, soit un manque de 30 à 40% sur la production annuelle de canard. Un véritable manque à gagner pour les éleveurs, puisque d’après l’ANVOL, l'interprofession volaille de chair, ces pertes sont estimées à 500 millions d’euros.

 

Certaines régions de France ont particulièrement été touchées comme le Pays de la Loire qui compte 70% des animaux reproducteurs français. Au total, les éleveurs observent une perte de 90% des volailles génitrices, indispensables à la production des canetons. Face à cette situation, le gouvernement et les producteurs tentent de réfléchir à une solution: l'utilité d'un vaccin pour stopper la propagation de la grippe aviaire a notamment été évoquée.

Le foie gras, le grand absent des fêtes de Noël ?

Face à ce phénomène, les interrogations fusent et une question revient : les périodes de fêtes approchent : alors aurons-nous du foie gras pour Noël ? Difficile de répondre clairement à la question. Néanmoins, d’après le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (CIFOG) :“les professionnels estiment que les couvoirs ne pourront fournir que 50 % des animaux nécessaires au redémarrage de la filière”. Les nouvelles ne sont pas très rassurantes du côté des producteurs puisqu’un retour à la normale n’est prévu que d’ici le second semestre de l’année 2023. Si le foie gras ne sera pas introuvable cette année, il risque en revanche de se faire rare et donc de coûter plus cher. Face aux coûts de production qui ont augmenté de 28% depuis le premier semestre de 2020, le foie gras coûtera peut-être bientôt aussi cher que du caviar. Pour Noël, l'addition risque d’être salée. Heureusement pour vous, on a trouvé de superbes alternatives au foie gras

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers