Logo de la boutique de 750gPanier
Mon compte
  • Inscription

On craque pour les « autres » céréales !

Envie de changer des pâtes et du riz ? Et si l'on essayait le fonio ou l’épeautre ? Suivez le guide, il y en a pour tous les goûts !

 

De nouvelles saveurs à découvrir … ou à redécouvrir

 

Difficile de citer toutes les céréales tant elles sont nombreuses ! Certaines sont cultivées depuis des millénaires et faisaient la base de l’alimentation de nos ancêtres. Tombées en désuétude, elles font leur grand retour sur nos tables. 

 

  • Ainsi le petit épeautre (surnommé « le blé des Gaulois ») est-il cultivé depuis plus de 10000 ans ! Sa saveur délicate lui vaut le nom de « caviar des céréales ». Moins subtil, l’épeautre est quant à lui une variété de blé plus classique.

 

  • Toujours dans la grande famille du blé, on trouve le « blé vert  », cueilli avant maturité, et dont la texture reste un peu ferme après cuisson.

 

  • Autre variété de blé, le khorasan (Kamut), déjà cultivé en Egypte antique, et qui révèle une délicate saveur de noisette.

 

  • Plus connu, le boulgour est un blé dur concassé très présent dans la cuisine du Moyen Orient, où il fait notamment la base du taboulé.

 

  • Proche du blé, l’orge reste après cuisson légèrement croquant à l’extérieur et tendre à l’intérieur.

 

  • Aliment de base en Afrique noire, le millet se présente sous forme de grains jaunes à  la saveur délicate. 

 

  • Citons également citer le gruau d’avoine ou le seigle, qui était consommé sous forme de galettes par les Celtes !

 

Focus sur les « pseudo-céréales »

 

S’ils n’appartiennent pas à la famille des céréales, certains produits y sont apparentés. Ce sont notamment le quinoa (famille des chénopodiacées), le sarrasin (grillé, il est nommé «kasha »), ou l’amarante, petite graine couleur crème originaire d’Amérique du Sud.

 

De véritables trésors nutritionnels

 

Rassasiantes, les céréales sont riches en glucides complexes qui fournissent de l’énergie progressivement à l’organisme et permettent de tenir jusqu’au repas suivant sans succomber au grignotage. Autre avantage, elles sont sources de protéines et plébiscitées par les végétariens ! De plus, certaines, comme le millet ou le sarrasin sont exemptes de gluten, atout de taille pour les personnes qui y sont intolérantes. Mais ce n’est pas tout ! Les céréales regorgent de fibres, de vitamines B et E, et de minéraux (magnésium, potassium ou phosphore). 

 

Comme l’explique Safia Aissat, de la société Markal (un des leaders dans ce secteur), ces atouts nutritionnels associés à l’engouement pour le bio, le « sain » et le naturel expliquent l’intérêt croissant des consommateurs pour ces céréales.

 

Où les trouver ?

 

Aujourd’hui, si l’on trouve très facilement du quinoa en supermarché, les autres céréales sont surtout présentes en magasins bio ou en épiceries fines. 

 

J’en fais quoi ? 

 

Lisez les indications portées sur les emballages : certaines céréales doivent tremper dans l’eau plusieurs heures avant d’être cuisinées pour gagner en tendreté, digestibilité et temps de cuisson.

 

Comme les pâtes ou le riz, elles cuisent à l’eau ou dans un bouillon et peuvent être dégustées telles qu’elles ou avec une sauce (essayez le petit épeautre à la sauce tomate ou le petit épeautre façon paella), poêlées, en gratin, en galettes (avec des œufs ou du tofu), en salade (le quinoa est parfait avec du saumon fumé et des petits pois), en risotto ou en soupe. Mais elles font aussi merveille en dessert : essayez le boulgour en taboulé sucré, avec des fraises. Original et rafraîchissant !

 

Merci à Safia Aissat, responsable marketing chez Markal rel="nofollow".

Vidéo suggérée