• Connexion
  • Inscription
Salade Waldorf, Cobb ou César : connaissez-vous vos classiques US ?

Getty

Si, en France, les salades proposées à la carte, dans les bistrots, sont plutôt niçoises ou au chèvre chaud, aux Etats-Unis, les classiques de restaurant s’appellent Waldorf, César ou Cobb. On vous dit tout sur ces incontournables de la gastronomie nord-américaine.

 

La salade Waldorf

 

Créée vers 1893 à l'Hôtel Waldorf de New York, par un maître d’hôtel inventif, la salade Waldorf a depuis rejoint le répertoire des grands classiques de la restauration. On la prépare en coupant en julienne (ou en dés) des pommes et du céleri (branche ou rave). On ajoute ensuite des cerneaux de noix et des raisins secs et on assaisonne avec une mayonnaise. Dans certaines recettes, on ajoute des zestes d’orange ou le jus d’un citron. Cette salade, aussi fraîche que croquante, est parfois servie dans une feuille de laitue. On aime aussi cette version très raffinée, revisitée avec des suprêmes de pamplemousse : la salade Waldorf au pamplemousse de Floride.

 

La salade Cobb

 

La salade Cobb serait née, dans les années 1930, dans les cuisines du Hollywood Brown Derby, QG des stars de l’âge d’or du cinéma hollywoodien. Le restaurant était tenu par un certain Robert Howard Cobb, la salade fut donc nommée comme lui. Les ingrédients qui la composent sont nombreux mais il existe un moyen mnémotechnique bien pra-tique pour les retenir. Il suffit de penser à la phrase « EAT COBB » (manger Cobb). Chaque lettre de la phrase correspond à un ingrédient de la salade : Egg (oeuf), Avocado (avocat), Tomato (tomate), Chicken (poulet), Onion (oignon), Bacon (bacon), Blue cheese (fromage bleu). On ajoute à tout cela de la salade et on dresse comme on l’entend.

 

Voir la recette complète de la salade Cobb  

 

La salade César

 

Plusieurs personnes ont assuré avoir inventé la salade César. Le plus célèbre ? Caesar Cardini, qui dit l’avoir créée dans les années 1920, dans son restaurant de Tijuana. On dit que Wallis Simpson, la scandaleuse maîtresse du prince de Galles Edouard VIII, était fan de cette salade composée de poulet, de parmesan, de croûtons et de salade romaine. Son succès, toujours phénoménal un siècle plus tard, est sans doute dû à sa fameuse sauce : une sorte de mayonnaise à l’huile d’olive, relevée de sauce Wor-cestershire, le célèbre condiment anglais à la saveur aigre-douce.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Salade d'artichauts poivrade

Dans le même univers