• Connexion
  • Inscription
Alimentation : Vous allez dépenser 2 fois plus pour ces produits du quotidien !

Entre juillet 2021 et juillet 2022, les prix de l'alimentation ont augmenté de 6,1% d'après l'Insee. En moyenne. Certains produits ont été épargnés et d'autres, en revanche, ont vu leur prix grimper en flèche. La preuve avec ces 4 produits du quotidien qui coûtent aujourd'hui deux fois plus cher qu'il y a un an. Quels sont ces produits qui alourdissent notre passage en caisse et peut-on les remplacer par des alternatives plus économiques sans que cela ne gâche le goût des recettes ? 

Les courses pèsent lourd dans le budget des Français. Adobestock

Entre la pénurie de moutarde, le rappel produit de jambon et la hausse des prix sur les pâtes et la volaille (pour ne citer que ces produits), les Français ont parfois des difficultés à cocher toute les items de leur liste de courses. Et quand ils trouvent enfin les aliments qu'ils cherchent, ils coûtent un bras ! 

 

Les pâtes, la viande et les huiles sont les produits les plus concernés par l'inflation, alors que ce sont des denrées du quotidien. Pour réussir à joindre les deux bouts, certains n'ont d'autres choix que de faire l'impasse sur le jambon, le café, la confiture ou quelques autres produits de base dont les prix ont explosé. D'autres glanent des astuces par-ci par-là pour faire des économies pendant leurs courses, quitte à comparer les prix de chaque produit de la liste de courses pour faire jouer la concurrence et se rendre dans le supermarché qui propose les prix les plus avantageux. Mais quels sont ces produits qui coûtent jusqu'à 50% plus cher qu'il y a un an ?

L'huile de tournesol, de l'or en bouteille ?

C'est sans surprise que l'huile de tournesol arrive dans la liste des produits qui coûtent jusqu'à 2 fois plus cher en 2022 par rapport à l'an dernier. Cela n'est pas étonnant : Avec l'invasion russe et la guerre en Ukraine, les récoltes de tournesol sont ralenties et l'exportation par bateau a été mise au point mort dans ce pays, premier production de tournesol au monde. Les rares denrées sortent au compte-goutte, car les infrastructures ferroviaires ne sont pas adaptées à l'exportation des ressources. 

 

Avec la pénurie d'huile de tournesol à cause du conflit ukrainien, le produit se faisait rare. La demande étant plus forte que l'offre, les prix se sont envolés et certains industriels qui utilisaient cette huile dans leurs préparations ont dû la remplacer. Les recettes des produits à base d'huile de tournesol ont été modifiées. Les matières premières nécessaires pour concevoir les emballages, tout comme le carburant pour acheminer les bouteilles dans les entrepôts et magasins, coûtent cher. En répercussion de quoi le prix augmente. 

La viande

9 euros le kilo de filets de poulet le moins cher, 20 euros pour la marque la plus chère. Même flambée des prix pour la viande de bœuf. Les steaks hachés, autrefois abordables, ne sont plus à la portée de toutes les bourses avec une hausse des prix de l'ordre de 14%. Les prix de l'agneau, le porc et la volaille ont augmenté de 10 à 15% d'après un boucher interviewé dans un article de Franceinfo. En cause : la flambée des prix du carburant et des céréales, indispensables pour l'alimentation du bétail.

 

Résultat : on apprenait dans ce même papier que 46% des consommateurs ont décidé de manger moins de viande. Le bon côté de la situation, c'est que la planète ne se portera que mieux, même si cette baisse de consommation répond davantage à un besoin financier qu'à un engagement écologique.

Quels produits coûtent le plus cher ? Adobestock

L'eau gazeuse

Ce n'est pas quelque chose auquel on pense en premier lorsqu'on évoque l'inflation. Pourtant, après quelques minutes de réflexion, la hausse des prix de l'eau gazeuse évoquée par le média Iletaitunepub s'avère évidente. "Plusieurs entreprises ont arrêté la production d’eau gazeuse à cause de l’absence de CO2", constate le journaliste, "les stocks de CO2 risquent de s’épuiser d’ici peu. Et ce, notamment si la pénurie due à la flambée du prix du gaz persiste", poursuit-il. De façon générale, le prix de l'énergie a augmenté et cela a un impact considérable sur les prix de nombreux produits ; pas seulement l'eau.

 

Cette hausse des prix intervient alors que Gazprom, la société russe d'exportation de gaz, a suspendu les livraisons vers la France pour "maintenance". Un différend avec Engie pousse l'entreprise à suspendre totalement la livraison dès le 1er septembre. 

Les poissons

Toujours d'après Iletaitunepub, le prix des poissons, coquillages et crustacés ont eux aussi sacrément augmenté, la faute au prix du carburant qui oblige les pêcheurs à rester à quai. Les températures caniculaires ont mis à mal les bancs de poissons et mollusques autrefois disponibles. La règle est toujours la même : lorsque l'offre n'est pas suffisante pour répondre à la demande, la rareté du produit fait grimper les prix en flèche. L'acheminement a également un coût, et cela se répercute sur le prix final annoncé aux consommateurs.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers