• Connexion
  • Inscription
Ce fruit que vous consommez chaque jour pourrait bientôt contenir de la vitamine D !

Alors que la majorité des Français ne consomme pas suffisamment de vitamine D, des chercheurs ont réussi à concevoir un fruit qui en contient autant que 2 œufs ou une boîte de thon. Zoom sur cette avancée majeure pour la santé.

Les bienfaits des tomates. Adobestock

Qui n'aime pas manger une délicieuses salade de tomates en été ? On ne vous parle pas de ces tomates insipides que l'on trouve parfois sur les étals, mais de bonnes tomates charnues qui poussent dans votre potager ou sont à la vente chez certains maraîchers. La saison des tomates s'étend de juin à octobre pour certaines variétés. D'ailleurs, on ne le sait pas toujours, mais les tomates sont généralement très savoureuses entre septembre et octobre ! Mais au-delà de son goût, la tomate est aussi appréciée pour ses propriétés nutritionnelles. 

 

La tomate n'a pas à rougir de ses propriétés nutritionnelles. Et pour cause : elle est riche en vitamine C (18,2mg) et en bêta-carotène (966 µg pour 100g). Ce sont des antioxydants qui protègent nos cellules contre le vieillissement prématuré qui peut être causé par le stress ou la pollution, pour ne citer que 2 exemples. Par contre, la tomate ne contient pas de vitamine D. Du moins, pas pour l'instant, mais ça pourrait bien changer grâce à la science.

A quoi sert la vitamine D ?

Les bienfaits de la vitamine D. Adobestock

S'il est très important de consommer de la vitamine D, c'est parce qu'elle est indispensable pour être en bonne santé. La vitamine D aide à maintenir un taux de calcium et de phosphore suffisant dans le sang, ce qui permet la bonne santé des os et des dents, assure la transmission nerveuse et participe à la contraction musculaire. Or, la majorité des Français n'en consomme pas suffisamment. "Environ un milliard de personnes dans le monde souffrent d'une carence en vitamine D, et leur nombre augmente en grande partie en raison d'une disponibilité alimentaire insuffisante" précisent les chercheurs. Et c'est bien là le problème.

 

Une carence pourrait entraîner des  troubles musculaires et osseux, mais pas seulement. D'après les auteurs de l'étude publiée mi-mai dans la revue Nature, une carence en vitamine D "sous-tend un risque plus élevé de cancer, de déclin neurocognitif et de mortalité toutes causes confondues" en plus de maladies inflammatoires, d'un système immunitaire affaibli et des risques accrus de dépression.

 

Au quotidien, c'est notre exposition au soleil qui nous apporte de la vitamine D. Ce que nous mangeons contribue également à atteindre les apports journaliers recommandés en vitamine D (15 microgramme pour un adulte). On trouve de la vitamine D dans les poissons gras, comme le hareng, le maquereau ou le saumon, mais aussi dans les œufs, le foie et dans une moindre mesure le chocolat noir et certains produits enrichis... et bientôt dans les tomates ?

Autant de vitamine D dans 1 tomate que dans 2 œufs ou une boîte de thon

Les plantes sont de très mauvaises sources de vitamine D. Du moins, ça, c'était avant. Car des chercheurs ont réussi à créer une tomate qui contient le même taux de vitamine D qu'une boîte de thon ou 2 oeufs. Grâce à la peau des tomates, associée aux feuilles et à des tomates encore vertes, ils ont pu fabriquer un précurseur de la vitamine D : la provitamine D3. 

 

C'est une avancée majeure pour les personnes végétariennes et veganes, qui ne consomment ni poisson, ni œufs ni produits laitiers. Si cette tomate est commercialisée un jour, elle permettrait de subvenir aux besoins de chacun en vitamine D, quel que soit leur régime alimentaire.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers