Connexion

Quatre façons de se régaler avec le Mont d’Or

Maintenant que l’on sait que le fromage d’hiver par excellence n’est pas le reblochon - puisque ce dernier est bien plus savoureux au coeur de l’été - il est temps de se tourner vers la vraie star fromagère de la saison froide : le Mont d’Or.

 

Commercialisé entre septembre et mai, ce fromage à pâte molle, venu des hauts plateaux du Doubs, est reconnaissable à sa croûte gondolée et surtout à la sangle en épicéa qui l’entoure. On peut le manger cru sur un plateau de fromages mais aussi et surtout coulant sur des pommes de terre, après l’avoir fait cuire au four, avec une larme de vin blanc : c’est l’incontournable « boîte chaude », que vous connaissez sans doute. Plus surprenantes, découvrez quatre autres façons de déguster le Mont d’Or.

 

Makis de risotto au Mont d’Or

 

Vous cherchez une chouette recette pour un apéritif d’hiver ? On a ce qu’il vous faut. Ces « makis » (qui n’ont de japonais que la forme) sont constitués d’un risotto crémeux au Mont d’Or enveloppé dans une tranche de viande des Grisons. Vous avez dit gourmand ?

 

La recette des makis de risotto suisse 

 

Mini-pizzas au Mont d’Or

 

Prenez un des fleurons de la gastronomie italienne, faites-lui faire un petit tour en Franche-Comté, vous obtenez cette recette ultra-simple à réaliser pour une entrée. Une pâte à pain, de la crème fraîche, un oignon, du lard et quelques belles tranches de Mont d’Or : c’est réglé et c’est un régal.

 

La recette des mini-pizzas au Vacherin Mont d’Or 

 

Ecrasé de rattes au Mont d’Or

 

Vous voulez bluffer vos invités avec une recette gastronomique ? Testez cet écrasé de rattes au vacherin et truffe et pommes de terre à la vapeur de vin blanc du chef Edouard Loubet. La recette demande de maîtriser quelques techniques de professionnel comme le fumage, mais quel résultat ! Ne vous laissez pas décourager si vous n’avez pas de spiralizer ni de panier vapeur en bois… Un économe et une cocotte-minute feront l’affaire.

 

Paillassons de pommes de terre au Mont d’Or

 

On les appelle röstis en Suisse, pommes darphin dans les restaurants chics, pommes paillassons à la maison… mais c’est toujours la même chose : de fines lamelles de pommes de terre liées avec une matière grasse et poêlées sous forme de galette. Dans cette version, les galettes renferment un coeur de Mont d’Or coulant : irrésistible.

 

La recette des paillassons de pommes de terre au Mont d’Or