Icone utilisateur
  • Inscription
Quinoa, blé et boulgour : c'est quoi la différence entre ces 3 céréales ?

Le mot «céréales» vient de la déesse romaine de l’agriculture, Cérès. Les céréales sont des plantes cultivées en partie pour leurs graines destinées à notre alimentation. Il en existes de multitudes avec certaines qui sont plus proches en goût et en texture que d’autres. Nous trouvons dans nos assiettes de plus en plus de quinoa, blé et boulgour. Bien que ces graines fassent partie de la famille des céréales, elles ne sont pas pour autant toutes similaires. Mais quelles sont les différences entre ces trois céréales ?

Zoom sur ces 3 céréales

Ces trois céréales que nous retrouvons dans nos assiettes sont en fait consommées depuis des années voir des siècles. Quelles sont donc leurs origines ? 

 

Commençons par le quinoa. Cette plante est cultivée depuis plus de 5000 av. J.C sur les hauts plateaux d’ Amérique du Sud. On dit que le quinoa est une pseudo-céréale car à l’inverse de toutes les autres céréales, ce ne sont pas des graminées. Peu consommé à partir du XVe siècle, il retrouve sa popularité à partir des années 1970, il est aujourd’hui de plus en plus présent dans nos assiettes. 

 

Le blé est une céréale consommée depuis des siècles et des siècles, elle a traversé chacune des époques de notre histoire. Présent à l’état sauvage, la culture du blé s’est faite rapidement, il y a au moins 10 000 ans av. J.C. Il existe plusieurs types de blés, ils appartiennent tous à la plante du genre Triticum.

 

Le boulgour est en fait un dérivé du blé, on a juste retiré le son du blé, il est très rependu au Moyen-Orient. Le mot boulgour signifie d’ailleurs «blé dur concassé». Il peut s’acheter sec ou précuit, à la dégustation on peut percevoir un léger goût de noisettes. 

Quelles différences ?

Ces trois céréales présentent des valeurs nutritionnelles différentes. Mais renferment toutes trois de nombreux nutriments bénéfiques pour notre santé. Le quinoa qui en vaut 120 kcal, le blé (dur précuit) qui est à environ 200 kcal pour 100 g et le boulgour (cuit) est le moins calorique avec environ 90 kcal pour 100 g.

 

Sans gluten, le quinoa est riches en nutriments, c’est une pseudo-céréale très protéinée (environ 15%), elle est également très riche en fer , en zinc et en fibres. 

Concernant le blé dur précuit, celui que l’on consomme en plat de résistance, ses bienfaits sur la santé sont nombreux. Il est riche en minéraux, fibres et protéines, c’est un aliment très énergétique. 

Le boulgour a également de nombreux bienfaits pour la santé, il est riche en phosphore et en zinc.C’est une céréale avec un indice glycémique bas, elle se digère donc plutôt lentement et reste très nourrissante. 

Comment les cuisiner ?

Ces trois céréales présentent tout de même un point commun sur le mode de préparation. 

Vous pouvez les cuire à l’eau. Faites bouillir une grande casserole d’eau salée et ajoutez vos céréales en suivant le temps de cuisson indiqué sur la boîte. 

 

Une autre méthode de cuisson s’adapte à la cuisson du blé, du quinoa ou du boulgour, c’est la cuisson pilaf. Ce mode de cuisson consiste à d’abord faire revenir ses céréales avec un corps gras pour ensuite les mouiller avec un bouillon. 

Testez par exemple cette délicieuse recette de quinoa pilaf à la patate douce et aux poireaux. 

 

Le quinoa, le blé et le boulgour peuvent être un peu fades si ils sont consommés natures, innovez et cuisinez-les de différentes façons. Vous serez, par exemple, épatés par ces délicieux croustillants de quinoa au Saint-Agur, céleri rave et pomme.

 

Le blé peut très bien se cuisiner en risotto, essayez cette recette de « blésotto » aux champignons et crevettes, le résultat est à tomber.  

 

Le boulgour se consomme aussi bien nature, qu’en salade, ou bien agrémenté de quelques ingrédients qui feront toute la différence. Voici une délicieuse recette de boulgour aux oignons et raisins sec, le léger mélange sucré-salé relève votre plat de façon étonnante. 

Vidéo suggérée