Icone utilisateur
  • Inscription
Restaurants indiens à Londres : 4 adresses magiques à ne pas manquer

Les restaurants indiens de Londres ont depuis des années une très bonne réputation mais cela n’a pas toujours été le cas.

 

Pour le comprendre, il faut savoir qu’en Inde il n’y a pas de tradition ancienne de restaurants. Les chefs oeuvraient (c’est encore le cas dans certaines familles) non pas dans les restaurants mais dans les maisons ou dans les palais en cuisinant pour les familles qui les employaient. Il n’était pas rare qu’une famille très aisée emploie plusieurs chefs, chacun étant spécialisé dans sa cuisine régionale.

 

C’est donc à la maison que l’on mange le mieux grâce aux chefs mais aussi aux femmes qui cuisinent avec talent grâce à l’énorme transmission familiale. Personne ne voyait l'intérêt d’aller au restaurant manger quelque chose de moins bon qu’à la maison.

 

A côté de cela, la street food est omniprésente en Inde, très complémentaire de ce que l’on prépare à la maison. Les “carts” ou cuisines mobiles que l’on retrouve à chaque coin de rue sont tenues encore aujourd’hui par des familles qui se transmettent de génération en génération leurs spécialités. Pas de formation de chef mais une cuisine qui traverse les générations avec des spécialités pointues. Certains “carts” préparent la même recette depuis des centaines d’années.

 

Quand à Londres, les restaurants indiens servaient à une époque plus une cuisine anglo-indienne. Camellia Panjabi a participé avec sa soeur Namita à révolutionner ce paysage à Londres au début des années 80, comme elle l’avait fait en Inde avec les restaurants de la chaîne d'hôtels de luxe Taj. Son secret : une variété énorme de plats régionaux grâce à la présence de chefs venus de multiples régions et/ou issus de multiples communautés, un travail de recherche énorme sur des recettes régionales et l’arrivée de la street food dans les restaurants. 

 

Aujourd’hui, avec sa soeur Namita et son beau frère Ranjit, elle est à la tête de plusieurs établissements à Londres. Ils forment la crème de la crème des restaurants indiens de Londres. Deux de leurs restaurants possèdent une étoile au guide Michelin. 

 

Nous avons eu la chance de découvrir 4 adresses très différentes l’une de l’autre. Elle ont toutes en commun une déco soignée, mariant avec grâce des éléments chinés en inde (comme des vieilles portes ou de sublimes lampes) et des choses plus contemporaines, un service parfait et une cuisine authentique. 

 

Ce qui est chouette c’est qu’avec l’ensemble des leurs cartes, le panorama des cuisines indiennes est à votre portée. Le pluriel est indispensable quand on parle de cuisines indiennes. Vous pouvez bien vous imaginer que vu la grandeur du pays et la multitude des cultures, il est difficile de parler d’une seule cuisine indienne.

 

Masala Zone : un super rapport qualité prix pour un beau panorama des cuisines indiennes

Il existe 7 enseignes Masala Zone à Londres dont une dans le grand magasin Selfridges. Pas d’excuses pour ne pas y foncer lors de votre prochain voyage à Londres. On s’y sent comme dans un cocon avec une déco chaleureuse mêlant objets chinés en Inde et des touches plus contemporaines. 

 

Chez Masala Zone, on retrouve les grands classiques de la street food mais aussi les plats qui sont cuisinés par les chefs dans les familles en Inde, comme le curry ou plutôt les currys car chaque région a ses propres manières de faire.

 

Saviez vous que pour assurer cette diversité régionale, au moins 4 chefs officient chez Masala Zone, chacun venant d’une région différente ?

 

Gros coup de coeur pour les dai puri (à gauche sur la photo), sorte de coques très fines à la farine de pois chiches farcies de yaourt et arrosées d’une sauce au tamarin, un emblème de la street food..

 

Ne ratez pas non plus un autre classique de la street food : les gol guppa pops remplis d’eau de tamarin et de lentilles soufflées. Pas faciles à manger mais quel délice. Nous avons adoré également le bhel puri (à droite sur la photo), sorte de salade fraîche et croustillante avec du riz soufflé, des légumes, des herbes, des vermicelles croustillantes et des graines de grenade.  

 

Si vous êtes pressés, les thalis, très représentatifs de la cuisine à la maison sont délicieux et complets. Leurs compositions changent au fil des saisons, voire des jours pour la version végétarienne. 

 

Sortez des sentiers battus avec les gombos servis dans une sauce à tomber ou avec ce poulet au nom mystérieux “chicken 65” à déguster du bout des doigts. 

 

 

La cuisine indienne ne se limitant pas aux plats en sauce, Masala Zone propose des viandes et des poissons grillés sur des plaques ou sur un tandoor, un four en pierre chauffé au feu de bois.

 

Une belle expérience et un grand panorama de la cuisine indienne à un prix raisonnable.

 

Masala Zone

Voir les adresses sur leur site (Soho, Covent Garden, etc)

Comptez entre 20 et 40 euros à la carte 

Ouvert tous les jours de 12 h à 23 h (service en continu)

 

Amaya : le restaurant indien étoilé extravagant

Le restaurant indien Amaya, dans le très chic quartier de Belgravia vient tout juste de souffler ses 15 bougies et possède une étoile au guide Michelin depuis 14 ans. Extravagant dans le bon sens du terme car Amaya ne laisse pas indifférent. 

 

Nous avons aimé les entrées façon fusion food : Saint-Jacques snackées, sauce légèrement épicée aux herbes, grosses crevettes tandoori et des huîtres grillées sauce coco et citronnelle.

 

Pour la suite du repas, Amaya fait la part belle à tout un pan de la cuisine indienne que l’on connaît mal en France : tout ce qui se grille au tandoor, LE four traditionnel indien en pierre et chauffé au feu de bois, au barbecue ou au “griddle” sorte de plancha.

 

La cuisine est ouverte et c’est un vrai plaisir de voir les chefs jongler avec le feu. Leur maîtrise est totale et cela donne des viandes, des produits de la mer et des légumes tendres et très savoureux. 

 

Nous avons craqué pour des côtelettes d’agneau au piment fumé cuites au bbq. La viande est fondante et épicée mais tout en équilibre. C’est servi avec du chou-fleur tandoori et l’alliance est très chouette. Tous les aliments sont marinés avant d’être grillés, c’est un festival de saveurs. 

 

 

Ne ratez pas non plus le biryani de la maison. Le riz basmati est cuit à l'étouffée avec d'autres ingrédients, sous un couvercle de pâte . Le riz est “fluffy” à souhait et l'ensemble est servi avec un très bon raita. 

 

C’est une très belle expérience dont vous vous souviendrez longtemps. 

 

Amaya

Halkin Arcade, Off Lowndes St, Belgravia

Londres

Comptez 30 euros pour le menu du déjeuner, 50 euros à la carte et aux alentours de 90 euros à la carte le soir.

Ouvert tous les jours au déjeuner et au dîner.

 

Veeraswamy, le plus vieux restaurant indien au monde et 1 étoile au guide Michelin

Ce restaurant tout en élégance avec une vue plongeante sur Regent Street se situe dans le chic quartier de Mayfair. Il est né en 1926 bien avant d’entrer dans le giron de Camellia Panjabi et sa famille en 1996. On y sert encore la mythique soupe Mulligatawny une soupe indienne aux lentilles mais adaptée au palais des anglais. 

 

Plus sobre et plus classique que le restaurant Amaya, il a lui aussi une étoile au guide Michelin depuis 2017.

 

Chez Veeraswamy, peu de cuisine inspirée de la street food mais les grands classiques des différentes cuisines indiennes. Les recettes sont souvent inspirées de la cuisine des palaces en inde. Ils ont même un vin blanc indien qui se défend très bien.

 

Saveurs authentiques sans pâtes de curry toute faites. Chaque matin les currys sont préparés par pas moins de 5 chefs (ils sont encore plus nombreux le soir) avec des savants mélanges d’épices. Les sauces sont complexes, jamais nous n’avions mangé de currys aussi bons.

 

C’est le restaurant dans lequel il faut emmener une personne qui n’a jamais mangé de cuisine indienne ou qui associe la cuisine indienne aux nombreux resto de type  “curry houses” que l’on trouve dans toute la Grande-Bretagne. 

 

Ne soyez pas timide, lancez-vous en prenant des choses que vous ne connaissez pas, éparpillez tout sur la table et piochez pour avoir la vraie expérience du repas à l’indienne.

C’est magique.

 

Veeraswamy

Victory House, 99-101 Regent St, Mayfair

Londres

Comptez 26 euros pour le menu déjeuner, un peu plus cher à la carte et environ 70 euros à la carte le soir.

Ouvert tous les jours au déjeuner et au dîner.

 

Chutney Mary

Encore un superbe décor chez Chutney Mary. Ce restaurant indien ouvert au début des années 90 incite à la fête avec la partie bar dans laquelle on se prélasse avant de passer à table dans la grande salle du fond. Les chanceux peuvent privatiser un des salons de la maison, ils sont décorés avec beaucoup de goût, dépaysement garanti.

 

Le Chutney Mary propose une cuisine contemporaine avec des classiques revisités. Les samoussas ouverts sont délicieux et raffinés et nous avons beaucoup apprécié les produits locaux triés sur le volet comme une sole de Douvres tandoori et une déclinaison de plats à base d’agneau. 

 

 

Pas fan de la fusion food ? La carte est riche en plats typiques. Comme dans les autres adresses décrites ci-dessus, les plats sont authentiques, les produits d'excellente qualité et les sauces complexes. 

 

A la fin du repas, on ne peut pas s'empêcher de se dire que l’on n'avait rien compris auparavant à la cuisine indienne.

 

Chutney Mary

73 St James's St

Londres

Comptez environ 30 euros pour le menu du déjeuner et environ 85 euros à la carte le soir.

Ouvert tous les jours au déjeuner et au dîner.

Vidéo suggérée

Dans le même univers