Connexion

Le secret pour démouler un gâteau sans prise de tête

Regardez-moi droit dans les yeux et dites-moi que vous n’avez jamais eu de problème pour démouler un gâteau ? 

 

Et oui, ça arrive. Le fond du gâteau qui reste bien au chaud dans le moule, le gâteau qui ne sort pas et qui nous donne une furieuse envie de taper sur le fond du moule, il existe toute une série de petites catastrophes.

Restez avec nous, on vous donne le secret tout bête pour démouler un gâteau sans problème. 

 

Bon nombre de recettes conseillent de laisser le gâteau refroidir dans le moule. Malheureusement, ce n’est pas si simple. Déjà, c'est mieux de démouler de suite son gâteau, afin qu'il ne continue pas à cuire avec l’inertie de la chaleur car il risque de devenir sec. 

 

Voir nos conseils pour réussir un cake comme un pro

 

Puis, il faut savoir que certaines pâtes se rétractent à la cuisson (le quatre quart par exemple ou la génoise), rendant le démoulage facile quand le gâteau est chaud mais difficile après car il va reprendre ses aises et coller aux parois. OOPS

 

D’autres pâtes sont très souples. C’est le cas de certains gâteaux au chocolat avec peu de farine. Ce sont les plus fragiles à démouler à chaud car l’on risque de casser le gâteau.

 

Pour ne prendre aucun risque, l’idéal est de revenir aux bonnes vieilles méthodes quand les moules à gâteaux n’étaient pas en matériau type téflon : on chemise le moule avec du papier cuisson.

 

Mais pas n’importe comment !

 

On ne pose pas le papier à la va vite dans le moule si l'on veut éviter les plis disgracieux sur les côtés du gâteau. On fait un peu de découpe : un cercle, rectangle ou carré pour le fond puis des bandes pour les côtés. On graisse le moule avant de déposer le papier, afin que le fond et les bandes adhèrent bien au moule.

 

Et voilà !

 

Pour tous les gâteaux ou les cakes qui ont un ratio de farine important (au moins 150g), on démoule à chaud, on retire le papier et on laisse refroidir sur une grille pour éviter la condensation au fond du gâteau.

 

Pour les gâteaux qui contiennent très peu de farine, voire pas du tout et qui ont un texture plus fragile, on laisse reposer 5 minutes et on démoule comme précédemment. 

 

D’autres secrets ?

 

Les moules en silicone évitent les problèmes de démoulage. Attention néanmoins à la qualité de vos moules pour éviter les transferts de matière pas top pour la santé. Certains gâteaux comme les cakes sont bien meilleurs cuits dans un moule en métal qui conduit mieux la chaleur. Pour la même raison, je ne conseille pas les moules en verre pour faire cuire les gâteaux. 

 

Les moules à charnières sont bien pour certains desserts comme le cheesecake ou le gâteau au fromage blanc de l’est de la France. Ils sont moins adaptés aux gâteaux classiques, avec notamment un risque d’écoulement de la pâte au niveau des jointures.

 

Les moules type moules à Kouglof ou Bundt sont très tendance mais ne peuvent pas être chemisés avec du papier. Vous allez devoir les beurrer ou les huiler au pinceau puis les chemiser avec de la farine ou du sucre. A utiliser pour les pâtes moins fragiles pour éviter les problèmes de démoulage. Ils sont parfaits par exemple pour un gâteau de Savoie.

Vidéo suggérée