• Connexion
  • Inscription
Pourquoi est-il important d’ajouter les herbes aromatiques seulement à la fin d’une recette ?

 


Basilic, persil, thym… Pour donner un peu de goût aux plats, les herbes aromatiques sont parfaites. Mais elles permettent aussi de faire le plein de nutriments. On vous explique tout. 

Voir la suite de cet article plus basPourquoi est-il important d’ajouter les herbes aromatiques seulement à la fin d’une recette ?
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

© Adobe stock 

En plus d’ajouter de la saveur à vos préparations culinaires, les herbes aromatiques ont de nombreux bienfaits pour la santé. Elles sont d’ailleurs recommandées dans le cadre de la diète méditerranéenne. Ce régime est connu pour favoriser l’équilibre alimentaire sur la semaine. En privilégiant la variété des aliments, il colle parfaitement avec les recommandations alimentaires. Ainsi, les herbes aromatiques sont “des bombes nutritionnelles” très peu caloriques, explique Diana Kadouch, médecin nutritionniste interrogée par Allo Docteurs

Pour faire le plein de calcium et de fer

“Dix grammes de thym séché peut fournir jusqu’à 70 % de nos apports quotidiens en fer explique la nutritionniste. Or, le fer est essentiel pour être en bonne santé. Effectivement, le fer permet d’oxygéner nos organes et il est l’un des principaux composants des globules rouges. En saupoudrant du thym sur vos préparations, sa richesse en vitamine C permet l’absorption du fer. 

Le romarin séché, quant à lui, permet d’apporter du calcium, nutriment essentiel pour la bonne santé de nos. Si vous n’êtes pas fan de produits laitiers, c’est une bonne solution pour faire le plein de calcium. En effet, dix grammes de romarin séché apporte environ 40 milligrammes de calcium.

Herbes aromatiques : une excellente source de vitamines

Le persil apporte une bonne dose de vitamine C : 10 grammes de persil apportent 18 % de l’apport quotidien recommandé et 6 % de celui en bêta-carotène. Ce dernier est l’un des précurseurs de la vitamine A, essentielle à la bonne santé oculaire.  “Elle pourrait diminuer le risque de développer une dégénérescence oculaire”, indique la spécialiste. 

Le basilic séché apporte de la vitamine K, essentielle à la coagulation sanguine. Dix grammes permettent de fournir l’intégralité de nos besoins quotidiens. Ces herbes sont très peu caloriques et permettent de diminuer les quantités de sel utilisées. N’hésitez pas à ajouter des herbes crues à la fin de votre recette, juste avant de déguster !

Des herbes qui perdent une partie de leurs bienfaits à la cuisson !

 Si nos herbes aromatiques contiennent beaucoup de vitamines et de nutriments, il y a toutefois une erreur à ne pas commettre quand on les cuisine. Si on les ajoute pendant la cuisson, cela fait baisser la quantité de vitamines, en particulier la vitamine C, qu’elles peuvent contenir. Cela est particulièrement le cas pour les herbes fraîches. Comme l’explique Diana Kadouch : “Dès que vous allez les mettre dans les sauces ou les mijotés, vous pouvez dire au revoir à 50% de la vitamine C.” En revanche, pas de souci avec la surgélation, celle-ci ne dégrade quasiment pas la teneur en vitamines. Basilic, aneth, persil, n’hésitez donc pas à en acheter pour en avoir toujours sous la main.

Dans le même univers