Connexion

Repas de Noël presque parfait : le compte à rebours en 12 étapes

Nous voilà en décembre et le compte à rebours a commencé. 

 

Pour les enfants, on le matérialise avec le calendrier de l'avent qui chaque année va envahir les supermarchés dès le mois de Novembre. Les artisans chocolatiers pensent aussi aux grands enfants et rivalisant d'imagination et de gourmandise. Si vous avez le temps, faites-le vous-même à la maison en suivant notre article sur les 10 plus jolis calendriers de l'avent sur les blogs culinaires.

 

Début décembre, c'est le moment pour les fabricants de pains d'épices français de les préparer afin de les faire maturer jusqu'à Noël. En Grande-Bretagne, il est grand temps de préparer les hpme-made Christmas cakes et les Christmas pudding, en Italie on se penche sur la fabrication des Panettone, tandis que l'Allemagne prépare ses délicieux Stollen.

 

Si vous recevez votre famille à la maison, il est temps de s'organiser.

 

J-20 : qu'est-ce qu'on va manger ?

 

Début décembre, on commence par programmer tranquillement le menu, c'est mieux. On s'adapte en fonction du nombre de personnes à table. Si vous êtes plus de 12 et que vous n'avez qu'un four, il faudra peut-être abandonner la traditionnelle dinde de Noël ou le chapon pour penser à un plat mijoté à base de volaille par exemple, c'est plus simple à gérer. On choisit aussi son dessert et l'on décide si on le prépare à la maison ou si on l'achète.

 

J-17 : on fait le point sur ce qui manque

 

Faites le tour de votre vaisselle, de vos nappes et de vos serviettes mais aussi de vos ustensiles afin de pouvoir acheter tranquillement ce qui manque avant Noël. Idem pour les chaises et la table par rapport au nombre d'invités. C'est le moment de vérifier si vous avez bien tout ce qu'il faut pour faire une jolie table, surtout si vous avez envie de couleurs ou d'un thème en particulier.

 

Si vous avez besoin d'ingrédients spécifiques pour votre bûche de compétion par exemple, c'est encore le moment de les commander en ligne ou d'aller les acheter dans les boutiques spécialisées.

 

J-15 : et si on testait les nouvelles recettes ?

 

Les anxieux feront un test de leur plat ou de leur dessert si c'est une nouvelle recette. Cela peut être l'occasion d'inviter des amis testeurs. C'est un bon moyen aussi de voir si l'on a besoin d'ustensiles particuliers pour être au top le jour J.

 

J-13 : et si on commandait les matières premières

 

Si vous faites votre propre foie gras, pensez à commander la matière première pour ne pas être pris au dépourvu. Idem pour les volailles, les viandes, les fromages, les pains et les desserts. 

 

J-10 : les boissons

 

On achète les boissons, comme le champagne, le vin et les jus de fruits, ce sera toujours cela de fait.

 

J-8 : On fait de la place dans son réfrigérateur

 

Il en a surement besoin, histoire de ne pas revenir des courses et de s'arracher les cheveux.

 

J-5 : on fait le gros des courses 

 

On prend son courage à deux mains et on fait le plein d'épicerie et de produits de base pour éviter les deux jours avant Noël.

 

Le secret, c'est de faire une liste bien précise avec les recettes sous les yeux, histoire de ne rien oublier. Prenez en compte le fait que si vous cuisinez pour un grand nombre, vos produits de base habituels ne suffiront pas. Faites le point par exemple sur tout ce qui est farines, sucres, sel, poivre, épices, cacao, café, thé mais aussi film étirable, papier absorbant, etc.  

 

J-4 : le foie gras maison

 

C'est le moment de le préparer afin qu'il développe toutes ses saveurs avant Noël. Si on ne sait pas faire, on s'inspire de nos recettes de foie gras.

 

J-3 : Le menu et les recettes

 

Pour ne rien oublier, on écrit son menu sur une feuille ou sur son ordinateur, tablette, etc. Idem, on imprime les recettes ou on les stocke sur son ordinateur, pour les avoir sous la main le jour où vous allez cuisinez. C'est le meilleur moyen de ne pas paniquer. 

 

J-2 : les produits frais et le dessert

 

C'est le moment d'aller chercher les produits frais que l'on a commandés ou de les acheter (viande et/ou volailles, fromages, produits de la mer, sauf les huitres,  fruits frais, légumes, etc.

 

On prépare son dessert.

 

J-1 : on prépare et on décore la table

 

C'est toujours ça de fait et cela permet de prendre son temps et de se faire plaisir. On met tout le monde à contribution, y compris les enfants, ça va les occuper.

Commencez aussi à cuisiner, comme la farce de la dinde, les viandes à mariner, les légumes à laver et à couper, etc. 

 

Jour J : on cuisine, on se relaxe et on profite 

 

C'est aussi le moment d'aller chercher les dernières choses qui ne se conservent pas, comme les huitres et le pain. On n'oublie pas de déléguer, c'est une fête de famille, c'est normal que tout le monde mette la main à la pâte.

 

N'oubliez pas que vous ne concourrez pas pour le concours du diner presque parfait. C'est un jour de fête de de partage, on reste zen et on garde le sourire, même s'il y a des ratages.  

Vidéo suggérée