• Connexion
  • Inscription
Saviez-vous que cette boisson que l'on boit tous quotidiennement peut augmenter votre taux de de cholestérol ?

Pour vous réveiller, pour papoter des derniers potins de l’entreprise avec vos collègues, pour faire une pause : rien qu’en une matinée, les raisons de boire du café sont nombreuses. Le problème ? Tous les cafés ne se valent pas, et certains peuvent augmenter le risque de cholestérol. 

Cette boisson du matin est source de cholestérol. Adobestock

Le café est aux français ce que la potion magique est aux gaulois : on en boit tous les jours. Et pas qu’un peu ! boit environ 5,4 kg par an et par personne ! Avec une telle quantité consommée, on est en droit de vouloir se renseigner sur les effets sur notre santé. 

 

On vous expliquait déjà dans cet article comment le café pourrait bien être un remède prodigieux contre la mortalité grâce à ses bienfaits contre les risques de maladies cardio-vasculaires et de maladies hépatiques. Beaucoup d’études suggèrent qu’une consommation raisonnée de café réduirait les risques de diabète de type II et de certains cancers. De plus, cette boisson ralentit le vieillissement de nos cellules grâce aux antioxydants qu’elle contient. Un sans faute, sur le papier. Mais une étude vient chambouler ce tableau d'apparence si parfait. 

Une étude norvégienne se questionne

Et si votre tasse de café augmentait les risques d’avoir du cholestérol ? C’est ce que suggère une étude réalisée par des chercheurs d’une université norvégienne et publiée sur Open Heart. Vous êtes adepte de l’espresso bien fort ou plutôt un aficionados des cafés filtres ? Attention, certains pourraient être plus nocifs pour la santé que d’autres. 

 

Boire du café serait presque genré. On vous explique : d’après cette étude, la boisson n’a pas les mêmes effets sur la santé selon que l’on soit un homme ou une femme. Fou, non ? Pour arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont étudié la consommation de café de plus de 21 000 norvégiens de 40 ans environ.

 

Les sujets ont ainsi déclaré le nombre de cafés qu’ils buvaient chaque jour et la méthode d'extraction du café (espresso, café filtre, etc.). Ils ont ensuite passé une batterie de tests (mesure du poids, de la taille et prise de sang) et ont dû répondre à quelques questions concernant leur qualité de vie et leur régime alimentaire. Après analyse de ces données, le résultat est sans appel : tous les cafés n’ont pas le même effet sur la santé, et certains seraient à éviter selon votre sexe.

Femmes vs hommes, à chacun son café

La question qu’on se pose tous à ce moment-là de l’étude, c’est « arrivé au café de quartier en bas de chez moi, qu’est-ce que je dois- ou ne devrais pas- commander ? » Et bien, voici la réponse. 

 

Une femme peut boire un espresso sans se poser de question, alors que la même boisson augmente le risque de cholestérol chez les hommes. 

 

A l’inverse, mesdames, méfiez-vous des cafés filtres qui seraient plus à risque pour votre santé alors que cette méthode d’extraction n’a pas, ou peu, d’impact chez les hommes apprend-on dans l'étude parue sur Open heart.

 

Quel que soit votre sexe, consommer 3 à 5 tasses ou plus de café préparé dans une machine à piston augmenterait les risques de cholestérol. Ce que l’on ne sait pas, et qui serait très intéressant de connaître, c’est si l’ajout de lait ou de sucre change quelque chose à ces résultats. 

Pourquoi le café augmenterait-il le cholestérol ?

Les diterpènes augmentent le cholestérol. Adobestock

On va essayer d’être schématique et de faire au plus simple. Espérons que le torréfacteur qui sommeille en vous ne nous en tiendra pas rigueur. 

 

Le café contient une douzaine de composés en quantités différentes selon la façon dont il est préparé et filtré. C’est notamment pour cela qu’il n’a pas le même goût. Or, parmi ces composés, il y a des huiles essentielles qu'on appelle diterpènes. Ces huiles, qui donnent au café toutes ses qualités organoleptiques, influencent notre santé et notamment notre cholestérol. Moins le café est filtré, plus il contient des diterpènes, vous vous en doutez.

 

« La méthode de brassage est le facteur le plus important affectant la teneur en diterpènes. Le café bouilli et le café à piston contiennent des teneurs plus élevées en cafestol et en kahweol [deux molécules appartenant à la famille des diterpènes, ndlr] que, par exemple, le café filtré. Le café expresso a une teneur intermédiaire en cafestol et en kahweol ».

 

La façon dont vous préparez votre café a donc un impact énorme sur la quantité de diterpènes finale. Plus il y a de diterpènes et plus vous buvez de café, plus cela risque d’augmenter votre cholestérol. Mais pourquoi, face à la même boisson, le métabolisme des femmes et des hommes réagit différemment et n’entraîne pas les mêmes risques ? Les chercheurs ne savent pas encore l’expliquer. On sait pourquoi le café donne envie de faire caca à certains et pas à d'autres, mais on ne sait pas pourquoi il n'a pas les mêmes effets sur le cholestérols selon les personnes.

 

Hommes ou femmes, le filtrage de votre café n’est pas seul en cause dans la quantité de diterpènes présente. La variété, arabica ou robusta, joue aussi un rôle.

Arabica ou robusta : la variété n’est pas anodine pour votre santé

Il n’existe pas un mais des centaines de café selon les variétés et mélanges faits par les torréfacteurs. Au-delà du goût, la variété influence aussi l’impact de la boisson sur votre taux de cholestérol comme le démontre les chercheurs. 

 

« Le café arabica avait une teneur en kahweol comprise entre 182 mg/100 g et 1265 mg/100 g » contre 151 à 363 mg/100 g pour le café robusta « et une teneur en cafestol entre 182 mg/100 g et 1308 mg/100 g » contre 0–20 mg/100 g pour le robusta. Le kahweol et le cafestol sont deux molécules appartenant à la famille des diterpènes.

 

Et les chercheurs de conclure « Cela montre que le café arabica contient les concentrations les plus élevées de diterpènes élevant le cholestérol ». Mais n'arrêtez pas de boire du café arabica pour autant, car ces chiffres sont à relativiser avec la quantité bue et la façon dont vous préparez votre café. Et surtout, le café arabica a une qualité importante : il a un profil aromatique très intéressant.

Le café est-il mauvais pour la santé ?

Adobestock. Le café n'est pas mauvais pour la santé.

Ce n’est pas ce que l’on cherche à dire. Les nombreuses études sur le sujet tendent plutôt à prouver le contraire. Mais, comme souvent dans les sciences et l’alimentation, les résultats ne sont ni tout blancs ni tout noirs. 

 

Les risques dépendent de beaucoup de facteurs, à commencer par le type de café consommé et la quantité. Boire une tasse d’espresso (environ 10 cL) ou 3 bols, ce n’est pas la même chose. 

 

C’est d’ailleurs un des biais de cette étude : les participants ont exprimé le nombre de cafés qu’ils buvaient chaque jour, mais sans préciser la taille de leur tasse ou la méthode utilisée (capsules, machine, piston, etc.). Or, les quantités de diterpènes varient selon la machine et la qualité du filtre utilisé. Si votre filtre ne fonctionne pas bien, plus d'huile va passer ce qui augmentera le taux de diterpènes.

 

Les résultats sont donc à relativiser, d’autant qu’une auto-déclaration peut être faussée par une estimation erronée de notre propre consommation et que le mode et lieu de vie de chacun est un facteur à prendre en compte.

 

Maintenant que vous savez quel café contient le plus de diterpènes, on vous met au défi de savoir quel café contient le plus de caféine : l'expresso ou le café allongé ? 

Vidéo suggérée

Dans le même univers