• Connexion
  • Inscription
11 idées pour un repas de Noël plus responsable

Partants pour concocter un repas de Noël plus écolo, avec moins d’excès, moins de gâchis, moins d’émissions de carbone ? Quelques idées…


 


 

Voir la suite de cet article plus bas11 idées pour un repas de Noël plus responsable
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juin ? Video 1 sur 2

Pour les fêtes, privilégiez une décoration naturelle et optez pour des produits locaux et de saison. AdobeStock

Une déco nature

Exit les bougies à paillettes et le houx en plastique. Cette année, essayez-vous à la déco naturelle, glanée au jardin ou en forêt (branches de conifères, jolies pommes de pin). Vous pouvez aussi faire sécher des tranches d’agrumes, dans un four à très basse température, pour en décorer votre table. Remplacez également les serviettes en papier par des serviettes en tissu.

Des courses en vrac

Pour éviter le gâchis et le suremballage, essayez au maximum de faire vos courses de Noël au marché ou dans un magasin en vrac.

Un apéro léger

Même lors d’un repas de fête, un adulte ne mangera pas plus de 700 grammes de nourriture (tout compris). Si vous voulez éviter que tout le monde soit calé dès l’entrée (et touche à peine au plat et au dessert), prévoyez un apéritif light qui remplit son rôle (ouvrir l’appétit). Une idée : des ravioles surfines de radis noir avec une farce pomme, brocciu et noix.

Un menu unique

A Noël, on est souvent tenté de multiplier les plats pour faire plaisir à chacun : untel veut des huîtres mais unetelle ne conçoit pas un repas de Noël sans foie gras, untel est végétarien et unetelle n’aime pas la truffe. Pour éviter les repas à tiroirs et la surconsommation qui en découle, choisissez des valeurs sûres qui plaisent à tous.

Une entrée végétale

Manger moins de viande et de poisson est un premier pas vers une alimentation plus respectueuse de l’environnement. Pourquoi ne pas garder la viande pour le plat principal et proposer une entrée 100% végétarienne ? Une idée : des tartelettes à la crème d’ail et aux champignons sautés.

Du poisson durable

Au rayon poisson, on s’interdit les espèces menacées (thon rouge, requin, flétan, grenadier, empereur, sabre noir, lingue bleue) et sur-consommées (saumon, cabillaud et crevettes) et on choisit des produits issus de la pêche durable.

Des fruits locaux

Fruit de la passion, banane, ananas, mangue, fruit du dragon, noix de coco… On évite aussi les fruits exotiques qui ont beaucoup trop voyagé pour se tourner vers les agrumes (corses, par exemple), les pommes, les poires, les noix…

Des produits de saison

Tous les produits ont une saisonnalité : la viande, le poisson, les fruits, les légumes. Au calendrier de décembre : les huîtres, les moules, le merlan, le bar, les volailles, les courges, choux, poireaux, endives, topinambours, panais, carottes, chanterelles, truffes, poires, pommes, agrumes, marrons, et on en passe…

Des cuissons au naturel

Cette année, pas de papillotes d’aluminium ni de kilomètres de papier cuisson déroulés : on privilégie les cuissons au naturel, dans la peau, en croûte de pain ou de sel, en cocotte…

Du bio dans les verres

Pas de repas de fête sans une coupe de champagne ou un verre de rouge. Pour boire écolo, essayez de trouver des vins bio faits avec des raisins qui ont poussé sans engrais chimiques.

Un repas de restes

Pour éviter que les restes de votre repas de fête ne finissent à la poubelle, organisez un repas de restes le lendemain du festin. Souvent, c’est encore meilleur après.

Dans le même univers