• Connexion
  • Inscription
Après l’huile et la moutarde, cet aliment de base risque la pénurie

Les pénuries continuent en France et chaque jour de nouveaux produits s’ajoutent à la liste. Un aliment du quotidien, indispensable pour beaucoup de Français, risque lui aussi de manquer. Voici lequel.

Adobe Stock 

Vous n’êtes pas sans savoir que les pénuries et l’inflation rythment le quotidien des Français depuis plusieurs semaines maintenant. Si le manque d’essence occupe l’actualité, l’alimentation est également un sujet préoccupant. Car oui, les problèmes économiques impactent directement nos assiettes. Notre alimentation est en plein bouleversement. 

 

Depuis peu, faire ses courses relève d’un véritable défi. De nombreux produits commencent à déserter les rayons des supermarchés. Si par miracle, on arrive à trouver de l'huile de tournesol ou de moutarde, leur prix exorbitant nous fait renoncer à l’achat. Par ailleurs, certains condiments se vendent désormais à prix d’or. C’est le cas par exemple de la moutarde, puisque le pot à l’unité coûte parfois jusqu’à 50 euros sur Internet

 

Un phénomène que l’on explique par plusieurs facteurs comme le conflit russo-ukrainien mais également l’augmentation du prix des matières premières comme le pétrole et le gaz. Tout cela n’a fait qu’accentuer la situation puisque l’agriculture en est très dépendante. La hausse du coût des emballages (verre et papier) et de l'énergie impacte les coûts de production. De même, la logistique liée aux transports n‘a fait qu’aggraver la situation. Résultat ? Vous l’aurez compris, les pénuries ne cessent de se multiplier et l'inflation actuelle n’avait jamais été aussi importante depuis les années 80. 

 

Une situation qui ne risque pas de s’arranger. D’ailleurs, un nouvel aliment très consommé par les Français vient s’ajouter à la liste de ceux qui risquent de manquer…On vous dévoile quel est ce produit.

Cet aliment incontournable va-t-il déserter les supermarchés ?

Après la pénurie d’huile d’olive, de beurre ou de moutarde, c'est au tour du riz de manquer à l’appel. Du moins, c’est bien ce qui pourrait se produire dans les mois à venir. Cette question inquiète les professionnels du secteur. En effet, le Syndicat de la Rizerie Française a expliqué que des ruptures de stock et d’importantes hausses de prix sont à prévoir dans les prochains mois

 

Alors quelle est la cause de cette situation ? Il faut savoir que les principaux  producteurs de riz sont l’Inde et le Pakistan. Le problème est que récemment une intense vague de chaleur s’est abattue sur ces deux pays. Puis de violentes pluies ont affecté les récoltes. Résultat ? 10% de la surface des deux pays a été inondée, ce qui représente au total plus de 250 000 tonnes de riz en moins.


En Europe, la situation n’est pas vraiment meilleure. En Italie, en Espagne ou en Grèce, de nombreux records de chaleur ont été battus cet été, ce qui n’a fait que renforcer la chute de la production qui avoisinerait au total les 40%.

 

Mais la météo n’est pas le seul facteur. L’Inde, qui est à l’origine de 40% des échanges mondiaux, a décidé depuis peu de mettre en place une taxe de 20% sur l’exportation des féculents. Ainsi, depuis le 1er septembre, les droits de douane en Europe ont doublé et sont passés de 30 à 65 euros la tonne. Une hausse importante à laquelle s’ajoute également l’augmentation du prix de l’énergie et des emballages. Face à autant de problèmes, l'avenir du riz et notamment du riz basmati et risotto est fortement menacé dans les prochains mois, vous l’aurez donc compris.

 


La pénurie n’épargne personne. D’ailleurs les fêtes de fin d’année pourraient bien également être impactées. En effet, un indispensable de Noël serait bientôt lui aussi en rupture, on vous dévoile lequel.

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en février ? Video 1 sur 2

Dans le même univers