Connexion

5 vins indispensables à avoir chez soi

Un rosé frais pour les chips

 

L’été s’en va tout doucement mais rien n’interdit un peu de nostalgie : les parties de pétanque sur la place du village, les saucisses un poil trop cuites et l’apéro qui dure longtemps. Pour prolonger ce moment à longueur d’année, il y a l’indispensable rosé du Lubéron, avec sa belle robe pomelo, ses notes poirées et sa fraîcheur à croquer.

Notre conseil : AOP Côtes du Luberon Rosé 2017 L'Aiguebrun Pont de la Coquille (3,49 € prix conseillé)

 

Un blanc sec pour les huîtres

 

D’après la tradition, on ne devrait manger des huîtres et des moules que pendant les fameux mois en « R ». Ça tombe plutôt bien, Septembre débarque, et avec lui son cortège d’occasions de partager des coquillages par douzaines. Pour boire avec, les vins de Chablis sont tout indiqués, avec leur belle fraîcheur iodée et leur côté non boisé.

Notre conseil : AOP Chablis Blanc sec 2017 Union des Viticulteurs de Chablis (9,49 € prix conseillé)

 

Un rouge saignant pour le rôti

 

Il n’y a pas de règle fixe pour accorder un plat avec un vin, seulement un peu de logique. Sur une viande de caractère, servie en sauce avec un bon gratin maison, il faut un vin avec du corps, de l’élégance, des tanins présents, une bonne tenue... Bref, un vin qui ne met pas ses coudes sur la table ! Pour tout ça, il y a les vins du Médoc.

Notre conseil : AOP Haut-Médoc Rouge 2016 Château Lamothe-Bergeron - Cru Bourgeois (8,95 € prix conseillé)

 

Un rouge fruité pour le fromage

 

Vins fruités et gourmands, à déguster jeunes et dans une ambiance détente, les vins de soif ont une fonction sociale importante : ne pas se trouver dépourvu quand la planche mixte fut venue. Fromages et charcuteries trouveront toujours un allié de choix en la bouteille de Beaujolais, avec une mention pour les crus de Brouilly et de Morgon.

Notre conseil : AOP Brouilly Rouge 2017 Cuvée Réservée Jean Demont (5,50 € prix conseillé)

 

Une bulle fine pour le dessert

 

Pour les grandes occasions comme pour les moyennes, avoir une bulle au frais est un signe de savoir-vivre. On n’imagine pas célebrer une bonne nouvelle (un mariage, une augmentation ou une victoire en Coupe du Monde) sans un vin qui fera pétiller les cœurs et « popper » les bouchons. Par exemple, un champagne rosé ou un crémant d’Alsace.

Notre conseil : AOP Champagne Rosé Delagne Tradition (15,99 € prix conseillé) ou AOP Crémant d'Alsace Brut rosé Hauller (6,25 € prix conseillé)

 

Retrouvez nos autres articles sur les foires aux vins 

 

5 trucs pour réussir sa foire aux vins

 

La dégustation des pros en 3 étapes

 

Bio, biodynamie ou nature, c’est qui le meilleur ?

 

Ça veut dire quoi AOP, IGP et VDF ?

 

Vin de garde ou vin nouveau ?

Vidéo suggérée