• Connexion
  • Inscription
Pâques sans stress : nos meilleures recettes à préparer la veille et nos astuces pour un repas pascal délicieux et détendu !

Vous adorez réunir vos invités autour de la table de Pâques, mais rien que l’idée de devoir passer des heures en cuisine le jour J vous prend la tête. Et si on cuisinait la veille, et même quelques jours à l’avance ? Découvrez nos meilleures recettes et nos astuces pour préparer le repas de Pâques à l’avance !

Voir la suite de cet article plus basPâques sans stress : nos meilleures recettes à préparer la veille et nos astuces pour un repas pascal délicieux et détendu !
Vidéo suggérée Quels sont les produits de saison en juillet ? Video 1 sur 2

© Adobe Stock

Comme le veut la tradition, le dimanche de Pâques on partage un grand repas en famille, ou avec les amis les plus chers. Mais quel stress à l’idée de passer des heures en cuisine, sans pouvoir profiter des invités avant le repas, en ayant pleins de mets à préparer depuis tôt le matin ! Cela donne envie de renoncer à organiser le repas, n'est-ce pas ? Eh bien non, pas besoin de ce choix radical : la solution c’est de choisir des recettes pascales qui se préparent la veille, et même quelques jours à l’avance. Comme ça le jour J, vous n'aurez que très peu de choses à faire avant le repas. Vous devriez juste réchauffer quelques mets, en customiser d’autres et faire de jolis dressages.

Cela ne va pas vous prendre beaucoup de temps, et vous permettra de bien profiter de vos invités dès leur arrivée, mettre les pieds sous la table et partager un délicieux repas de Pâques en toute détente. Découvrez nos meilleures recettes et nos astuces pour préparer le repas de Pâques la veille ! Et pour encore davantage d'idées pour votre repas de Pâques, retrouvez toutes nos recettes sur notre page dédiée

Des bouchées froides pour l’apéritif à préparer la veille

© 750g

Les invités arrivent, il n’y a pas mieux que de servir un assortiment de petites bouchées apéritives pour se mettre en appétit, avec un verre à la main.

Vous pouvez préparer des gressins de pâte feuilletée, comme nos gressins au pesto de tomates séchée, qui se cuisent rapidement et se conservent à température ambiante dans une boîte à biscuits en métal. vous pouvez donc les préparer la veille et même deux jours à l’avance.

Poursuivez avec des rillettes de saumon ou de thon, en quelques coups de fourchette vous allez obtenir un tartinable savoureux, à conserver jusqu’au lendemain dans le réfrigérateur, dans un joli bocal en verre. Le jour de Pâques il vous suffit de le sortir du réfrigérateur une heure à l’avance, l’ouvrir et le servir telle quelle sur une planche à découper avec des croûtons, à disposition des convives.

Et comme les œufs à Pâques sont de mise, préparez quelques œufs mimosa, comme les oeufs mimosa au thon et au wasabi.

L’erreur à ne pas commettre c’est de remplir les “coques” de blanc d’oeuf dur la veille avec la farce, car elle s’oxide et donne un aspect “fané” aux oeufs mimosa.

On prépare la farce la veille, on la conserve dans un bocal hermétiquement fermé, et on conserve les coques de blanc d’oeuf dur vides dans un autre récipient fermé. On garde les deux dans le réfrigérateur jusqu’au lendemain, et on remplit les œufs avec la farce juste avant de les servir. De cette manière, la fraîcheur est assurée !

Une entrée froide rustique à partager et une entrée chaude raffinée

© Adobe Stock

Pour respecter la tradition, on peut préparer un pâté de Pâques en croûte, comme le pâté berrichon : on peut le préparer même trois jours à l’avance. Le jour de Pâques, il suffira de le présenter sur une jolie planche en bois, avec quelques tranches pré-tranchées.

C’est la pleine saison des asperges, c’est donc le moment idéal pour préparer un velouté d’asperges blanches ou vertes, comme notre velouté aux asperges à l’orange de Chef Damien. Vous pouvez le cuisiner la veille, et même quelques jours à l’avance, dans une casserole ou avec votre robot cuiseur. Conservez-le dans le réfrigérateur et réchauffez-le juste avant de le servir à Pâques, dressé dans des bols individuels ou dans une grande soupière.

Un accompagnement intemporel qui plaît à tout le monde

© Adobe Stock

Les pommes de terre sont les plus plébiscitées pour accompagner l’agneau, mais réchauffer des pommes de terre rôties est toujours risqué, car elles risquent de dessécher.

La meilleure recette à base de pommes de terre à préparer la veille, c'est la purée : parfaite pour être préparée la veille et réchauffée le lendemain.

Vous pouvez préparer une purée de pommes de terre classique, façon grande-mère, ou bien une purée de patate douce à la crème. Conservez l’une ou l’autre dans le réfrigérateur, dans un récipient fermé. Le jour J, réchauffez la purée juste avant de la servir, en la mettant dans une cocotte et en y ajoutant un peu de lait pour la détendre. Mélangez sur un feu moyen jusqu’à ce que la purée soit chaude. Customisez-la avec de la ciboulette ciselée ou avec des noisettes grillées concassées.

Et si vous cherchez d’autres idées d’accompagnements, voici 5 idées supplémentaires.

Des plats mijotés encore meilleurs réchauffés

© Silvia Santucci

L’agneau ne peut pas manquer sur la table de Pâques, mais plutôt que préparer du gigot ou de l’épaule au four, qui risquent de dessécher en le réchauffant le lendemain de leur préparation, optez pour un plat mijoté à base d’agneau, comme un curry ou un tajine, que vous pourrez préparer aussi avec d’autres viandes, si vous ne mangez pas d’agneau.

Un plat mijoté, c'est la valeur sûre à préparer à l’avance : réchauffé, il sera même meilleur que le jour de sa préparation, car toutes les saveurs auront eu le temps de pénétrer dans la viande, et le jus de cuisson ou la sauce empêcheront la viande de dessécher. Elle sera moelleuse et goûteuse, comme si on l’avait préparée le jour même.

Si vous aimez le sucré/salé préparez ce curry d’agneau facile à la mangue et aux pommes. C’est un curry original, où les fruits se marient à la perfection à la viande d’agneau, en la rendant tendre et parfumée. Pour le tajine, on vous conseille notre tajine d’agneau au pruneaux d’Agen : épicé et acidulé comme on aime.

Pour les amateurs de morceaux de viande entiers, il n’y a rien de mieux que faire cuire une souris d’agneau à la cocotte, plutôt qu’au four, afin de la garder bien juteuse et moelleuse jusqu’au lendemain. Préparez notre souris d’agneau aux abricots moelleux, ou notre souris d’agneau aux noix pruneaux et sauce tomate : deux versions méditerranéennes pleines de saveurs. L’une ou l’autre fera fureur sur votre table pascale !

Et si vous ne voulez pas renoncer au gigot d’agneau traditionnel, faites-le cuire dans une cocotte avec des légumes, comme dans notre recette de gigot d’agneau aux légumes et à la bière, que vous pouvez préparer aussi avec une épaule d’agneau.

Pour réchauffer tous ces plats mijotés, il suffit d’y ajouter un verre d’eau et de les mettre sur un feu doux, en les portant à frémissement et en les laissant mijoter 15 à 20 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien réchauffés. Pour plus de conseils sur la cuisson de l’agneau, n’hésitez pas à suivre notre guide avec les astuces pour réussir la cuisson de l’agneau à la perfection.

Un dessert chocolaté pour terminer le repas en beauté

© Adobe Stock

Les desserts de Pâques à préparer la veille sont très nombreux et sans doute, tout le monde penche et attend un dessert au chocolat. Vous pouvez en préparer de très simples la veille, et même quelques jours à l’avance, comme les crèmes au chocolat façon Danette ou le fondant au chocolat, ou encore des muffins au chocolat. Juste avant de les servir, customisez-les en y déposant quelques petits oeufs en chocolat sur le dessus. Tout le monde va adorer !

Et si vous aimez servir un dessert traditionnel, le meilleur à préparer la veille c’est le lamala, l’agneau pascale typique d’Alsace, que les enfants aiment beaucoup.

Voilà, avec toutes ces astuces pour préparer le repas de Pâques la veille, vous allez vraiment pouvoir passer un bon moment à table ! Joyeuses Pâques !

Dans le même univers