Mon compte
  • Inscription
Pourquoi faut-il abuser des épices ?

Un peu de cannelle dans une brioche, du curry dans un plat indien, de la muscade dans le gratin dauphinois : les épices sont partout en cuisine, pour le plus grand bonheur de notre palais, mais aussi de notre corps. Anti-inflammatoire, facilitant la digestion ou cicatrisante : les vertus médicinales des épices sont nombreuses. Petit tour d’horizon des avantages à user et abuser des épices.

Alléger tous nos plats en sel, en sucre mais pas en goût : c’est possible. Il suffit d’opter pour les saveurs des épices. Rappelons que “la forte consommation de sodium [...] contribue à l’hypertension artérielle et à un risque accru de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral” selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

 

Le sucre n’est pas franchement mieux, puisque consommé en trop grosse quantité, il entraîne surpoids, diabète, hypertension et maladies chroniques. Pour éviter ça, on se fait plaisir dans nos gâteaux avec des gousses de vanille, de la cannelle et même un peu de piment d'Espelette dans nos desserts au chocolat. En plus de réduire notre consommation de sucre et de sel, les épices regorgent de bienfaits pour notre santé

Clous de girofle

Finies les crèmes anti-rides et autres élixirs de jeunesse. Les clous de girofle feront tout aussi bien l’affaire, c’est promis. Un aphte ou une douleur dentaire ? Place aux clous de girofle, avec leurs actions purifiantes, cicatrisantes et anti-infectieuses. 

Muscade

A chaque voyage, c’est la même rengaine : placé tout devant, vous êtes focus sur la route. Et si, au lieu de faire la causette avec le conducteur pendant les 5 prochaines heures et avoir des nausées, vous inhaliez un peu de muscade râpée ? En plus de calmer votre mal des transports, elle réduira votre stress et régulera votre transit. 

Poivre

Antalgique et antibactérien, le poivre facilite la digestion. Bref, que des bons points pour cette graine qui réhausse tous nos plats. Et pour vous aider à vous y retrouver en tous les poivres, n’hésitez pas à lire notre article dédié.

Cannelle

Si l’on ne devait retenir qu’une épice, ce serait probablement celle-ci. On jette les crèmes anti-rides et les somnifères. La cannelle est proche de l’insuline dans sa composition. La consommer permet de maîtriser son taux de glucides dans le sang. Et tout ça, c’est  en plus de ses vertus antispasmodique et aphrodisiaque. Bref, c’est un sans faute pour la cannelle. Et parce que ça nous rappelle Noël, on en met partout.

 

Safran

Certes, il relève à merveille un plat de risotto milanais, mais pas seulement. Le safran nous apaise et nous fait sentir bien. Un peu comme un pot de glace devant notre série préférée, les calories en moins.

Badiane (anis étoilé)

Un dossier à rendre en urgence au travail, des problèmes perso en rentrant à la maison, et le stress nous envahit. Faites une pause, et relaxez-vous avec de la badiane. En plus, elle vous soulagera de ce fichu mal de tête qui ne part pas depuis ce matin. 

Fenouil

Ce qu’il faut retenir, c’est que tout ce qui se passe au niveau intestinal (crampes, flatulences, nausées et constipation) se soigne par le fenouil. Si vous avez abusé de chou ou de chocolat toute la semaine, c’est la graine qu’il vous faut.

Cardamone

Bonjour cardamome, adieu ballonnements et règles douloureuses !

Piment (de Cayenne, d’Espelette) :

Vous avez mal au dos, vous plaignez de rhumatismes et d’arthrite ? Tout ça, c’est du passé : la capsaïne, qui donne le piquant aux piments, est anti-inflammatoire et anti-oxydante. A vous la seconde jeunesse de vos articulations !

Gingembre

Très utilisé dans la cuisine asiatique, le gingembre est connu pour calmer les nausées et être aphrodisiaque, mais pas que. On lui confère également des propriétés antispasmodiques, anti-inflammatoires et il ferait même baisser le taux de cholestérol.

Curcuma

Grâce aux vitamines A et C qu’il contient, le curcuma est évidemment anti-oxydant. Mais, en réalité, cette épice couvre à peu près tous les maux : antibactérien, antalgique, aphrodisiaque, anti-stress, anti-inflammatoire, elle favorise aussi la digestion, élimine les toxines et purifie le foie. Et comme si ça ne suffisait pas, le curcuma serait (selon plusieurs études sérieuses menées sur le long terme) anti-cancéreux, surtout si on l’associe au poivre. Y a-t-il quelque chose que cette épice ne soigne pas ? On se le demande.

Vanille

Lassé de compter les moutons pour vous endormir ? Cette douce odeur de notre enfance nous apaise tellement qu’elle serait un anti-dépresseur naturel. Lier l’utile à l’agréable, on dit oui.

Vidéo suggérée