• Connexion
  • Inscription
Le riz de la veille peut vous rendre malade et vous ne le saviez peut-être pas

 


On aime tous avoir des restes. Ils nous simplifient grandement la vie le lendemain, au moment de préparer le repas. Nous vous donnons régulièrement des conseils pour bien conserver et cuisiner les restes. Il se trouve que le riz est un cas très particulier et on vous dit pourquoi.

Stock-Adobe

Si nous avions l’habitude en France de cantonner le riz à un accompagnement sur le côté de l’assiette, on le cuisine de plus en plus. Nous nous sommes ouverts aux autres cuisines. Comme le riz est la céréale la plus consommée au monde, ceci explique cela.

 

On consomme aussi bien des riz à grains longs, comme le riz basmati, le riz thaïlandais ou le riz long de Camargue que des riz ronds pour faire le riz des makis ou des sushis mais aussi le riz au lait et le risotto. Ce dernier étant préparé avec du riz rond italien.

 

Retrouvez ici tous les secrets pour réussir la cuisson de votre riz long, la meilleure façon de faire un risotto, la meilleure façon de faire un riz au lait et notre recette de chirashi au saumon avec un riz rond japonais.

 

Les restes de riz

 

Nous vous avons donné il y a quelques semaines nos astuces pour bien doser le riz, même si vous n’avez ni balance ni verre doseur. Malgré tout, il peut arriver que vous ayez consciemment ou pas, cuisiné trop de riz pour faire par exemple ce riz cantonnais maison ou ces galettes de risotto.

Le riz est un aliment plus risqué que d’autres quand il est cuit

Aussi étonnant que cela puisse paraître, sachant que le riz est un végétal, le riz cuit fait partie des aliments risqués, comme la mayonnaise, la chantilly, les viandes et les poissons crus.

 

Pourquoi ?

 

Le riz est presque toujours contaminé par le Bacillus cereus, une bactérie naturellement présente dans le sol et donc dans certains végétaux. Cela ne pose pas de problème si vous mangez du riz après sa première cuisson car cette bactérie n’est pas pathogène, c'est-à-dire qu’elle ne va pas vous rendre malade. 

 

En revanche, cette bactérie produit des spores qui ne sont pas détruites à la cuisson. Plus on laisse le riz refroidir à température ambiante, plus la bactérie produit des spores qui se transforment au bout de quelques heures en toxines, résistantes à la chaleur. Même en faisant réchauffer le riz, elles ne vont pas être détruites. Ce sont ces toxines qui rendent la bactérie pathogène, ce qui peut entraîner une intoxication alimentaire. Impossible de détecter le problème en goûtant ou en sentant le riz.

 

Ces toxines provoquent des diarrhées et/ou des vomissements 1 à 5 heures après consommation. Les symptômes disparaissent généralement après 12 à 24 heures. Source : le site de l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire.

 

Si le sujet vous intéresse, nous vous donnerons prochainement les astuces pour éviter ce problème quand vous avez fait cuire trop de riz.

 

Vidéo suggérée

Vous regardez : Quels sont les produits de saison en décembre ? Video 1 sur 2

Dans le même univers