• Connexion
  • Inscription
Beignets et gaufres pour Mardi-gras : Nos conseils et sélections de recettes

S’il y a bien un jour où l'on peut manger gaufres et beignets à foison sans culpabiliser, c'est à mardi-gras. Et si on se régale de toutes ces bonnes choses aujourd’hui, c’est parce que les catholiques célèbrent le carême, une période de jeûne qui débute le 17 février et dure jusqu’au 3 avril. Ils sont malins : avant de devoir se priver, ces personnes font le plein de nourriture riche pour avoir des réserves pour les 40 prochains jours. Et puisque de toute façon ils ne vont pas pouvoir manger cette viande, ces oeufs, ce lait et ce beurre pendant plus d’un mois, autant ne pas les laisser périmer, non ? Au fil du temps, la tradition a évolué. Et maintenant, on se régale d'un beignet pour le carnaval, pour notre plus grand bonheur.


 

Quelle est l'origine de mardi-gras ? Adobestock

Aujourd’hui, croyants ou non, tout le monde n’a qu’une envie : goûter les bugnes de Carnaval. Au fait, on ne vous l’a pas dit, mais saviez-vous que Carnaval viendrait de l’Italien “carne levare” qui signifie qu’on retire la viande, et par extension tous les aliments riches, de la table après ce dernier jour de fête ? C’est cadeau, vous pourrez replacer cette info entre deux bouchées de gaufre. 

 

L’autre apparat de Carnaval, c’est évidemment les costumes. Et ça, ça remonte au-delà de la religion catholique. Dès l’Antiquité, les gens fêtaient la fin de l’hiver en prenant la place sociale d’autres le temps d’une journée. Et pour être quelqu'un d'autre sans être reconnu, il n'y a qu'une solution : les masques et déguisements. C'est comme cela que la tradition des costumes de carnaval est apparue.

 

Si, pendant longtemps, mardi gras correspondait à une semaine de repas très riches, cette fête se résume aujourd’hui à deux pâtisseries typiques de février : les beignets et les gaufres de Mardi-gras. Pour se régaler et passer le plus gourmand des carnavals, nous vous donnons tous nos trucs et astuces, ainsi que nos meilleures recettes, pour réussir vos sucreries pour le jour J. 

 

Comment réussir ses beignets de Carnaval ? Adobestock

Les beignets

 

Les astuces pour réussir ses beignets pour le mardi-gras

 

Pour réussir vos beignets de carnaval, il ne suffit pas de miser sur le hasard et d'espérer que votre pâte lève. Il faut surtout quelques connaissances pratiques. Il serait dommage de se rendre compte, après plusieurs heures à saliver à l'idée de déguster des beignets, que vous avez loupé quelque chose, pas vrai ? Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons de lire ce guide complet qui explique étape par étape comment réussir ses beignets pour le carnaval, de la préparation de la pâte à la cuisson. 

 

Et si vous n'avez vraiment pas le temps (car le goûter n'attend pas !) voici un petit résumé des bonnes pratiques à adopter lorsque vous préparez des beignets. 

 

Tout d'abord, il faudra vous décider entre beignets plats type bugnes ou beignets ronds comme on en trouve l'été sur la plage. Et oui, les ingrédients -et notamment la levure- ne sont pas les mêmes. Le choix est Cornélien, on sait.

 

Ensuite, il faut regarder le temps que vous avez à disposition. Vous êtes pressé ? Misez sur la pâte à bugnes, elle ne demande pas de temps de repos. A l'inverse, les beignets tout ronds que l'on trouve en boulangerie se préparent avec une pâte levée. Qui dit pâte levée dit levure de boulanger, pétrissage et repos. Pour cette recette, il faudra s'armer de patience, mais le résultat en vaut la chandelle.

 

C'est enfin l'heure de la cuisson ? Choisissez des huiles végétales ou une huile spéciale friture qui supporteront la chaleur. Attendez que votre huile soit à 180°C pour y plonger votre pâte à beignets. Si elle n'est pas assez chaude, vos beignets auront le temps de se gorger d'huile avant de frire. Et ça, on voudrait éviter. Vous ne voulez pas vous casser la tête ? Optez pour la cuisson au four, c'est facile et pratique.

 

Quelles sont les différentes variétés de beignets sucrés ?

Tous les beignets de Carnaval. Adobestock

Il existe tellement de variétés de beignets sucrés qu'on ne sait plus où donner de la tête. Que vous les aimiez croustillants ou moelleux, gonflés ou plutôt secs, on vous récapitule toutes les options qui s'offrent à vous pour mardi-gras. 

 

Les beignets sans levure chimique sont plus connus sous le nom de merveilles, de bugnes ou encore d'oreillettes. L'avantage de cette pâte assez fine est qu'elle n'a pas besoin de reposer. C'est l'avantage de ne pas contenir de levure. Après leur petit passage dans l'huile, saupoudrez-les de sucre glace, ils n'en seront que meilleurs !

 

Les beignets gonflés sont obtenus grâce à la levure de boulanger. Vous savez, ce sont les beignets que l'on trouve dans le commerce, généralement fourré de compote de pommes ou de chocolat. Pour gonfler, la pâte de ces beignets doit lever, un peu comme une pâte à brioches. Et pour bien lever, elle doit être pétrie au moins 10 minutes avant de reposer 2 heures. Si vous n'avez pas de machine, l'huile de coude fera parfaitement le travail. 

 

Et pour obtenir des beignets légers, comment fait-on ? En fait, ça dépend ce que vous entendez par légers. Si vous voulez des beignets pas trop riches, vous pouvez préparer une pâte à beignets de boulanger et, au moment de la cuisson, vous les passez au four plutôt qu'à la friteuse.

 

Mais si par légers, vous entendiez beignets aérés, c'est une tout autre affaire. Pour avoir des beignets bien aérés comme les bugnes Lyonnaises, il suffit d'ajouter de la levure chimique dans la pâte. Comme la levure va s'activer instantanément au contact de l'huile, il n'y a pas besoin de laisser reposer la pâte avant de la frire. Résultat ? Des beignets plus gonflés et aérés, mais toujours croustillants.

 

Dernier de notre liste mais pas des moindres : les beignets soufflés. Avouez que dit comme ça, ils ne vous évoquent pas grand chose. En revanche, les noms de "pets de nonne", "soupirs de nonne" ou "beignets de vent" devraient vous parler. Cette pâte est différente des précédentes puisqu'il s'agit d'une pâte à choux que l'on fait frire. 

 

Les recettes simples de beignets pour Mardi-gras. Adobestock

Des idées de recettes simples pour Mardi Gras

 

Si vous pensez que vous allez vous arracher les cheveux en vous lançant dans la préparation de beignets maison, détrompez-vous. C’est un jeu d’enfants. Le conseil que l’on vous donne en revanche, c’est de bien aérer la cuisine, histoire de ne pas imprégner tous les tissus et murs de l’odeur de friture. Mais croyez-nous, le jeu en vaut la chandelle tellement les beignets maison sont un régal. 

 

La recette la plus demandée par les petits et les grands est celle des beignets au chocolat, mais si vous voulez changer un peu et retrouver le bon goût des beignets de la plage, vous pouvez opter pour cette recette de beignets aux pommes

 

Si vous n’avez pas de machine pour travailler votre pâte, il n’y a aucun problème : voici LA recette parfaite pour vous, celle des beignets au Nutella à faire sans machine. C’est très facile, vous n’allez même pas avoir besoin de pétrir votre pâte pendant des heures et (surtout) qu’est-ce que c’est bon ! 

 

Pour celles et ceux qui sont un peu réticents à l’idée de manger des beignets frits, il y a toujours l’option de la cuisson au four. Évidemment, vos beignets de Carnaval n’auront pas ce goût gras si caractéristique, mais ils seront beaucoup moins riches (et vos vêtements ne sentiront pas la friture, ce qui n’est pas non plus négligeable). Alors, les beignets au four pour Mardi-gras, ça vous tente ? 

 

Nos meilleures recettes incontournables de Mardi-Gras. Adobestock

Des idées de recettes incontournables pour mardi gras

 

Une chose est sûre : on n’a jamais assez de recettes de beignets et de gaufres. C’est pourquoi on vous en propose encore plus. Et ça tombe bien car ce sont des recettes dont vous ne pourrez absolument pas vous passer. Vous l’aurez compris, ce sont les incontournables de Mardi-Gras. 

 

On commence par la recette classique des beignets de carnaval, très faciles à faire. Son petit plus ? Le petit bouchon de rhum et la pincée de cannelle qu’on y ajoute. Mais attention, c’est une recette réservée aux adultes. Pour des beignets de mardi-gras que les enfants peuvent dévorer allègrement, nous vous conseillons cette recette très classique. Avec du beurre, de la farine, des oeufs, de la levure et de l’eau tiède, vous obtenez une pâte à bugnes absolument parfaite. Il ne vous reste plus qu’à les faire frire et à les saupoudrer de sucre glace. Bon appétit ! 

 

Le seul bémol de ces recettes, c’est qu'elles sont natures. On ne saurait que trop conseiller aux plus gourmands de jeter leur dévolu sur cette recette de beignets fourrés aux pommes. Le contraste des textures et le côté légèrement sucré de la compote de pommes est à tomber. 

 

On ne le sait pas toujours, mais les beignets peuvent aussi se cuire au four plutôt que dans un bain d’huile. Pour ce faire, il faut troquer la levure chimique par de la levure de boulanger pour que la pâte à beignets gonfle comme il faut. C’est la recette absolument idéale si vous voulez faire des beignets lights pour carnaval.

 

Et si l’on changeait un peu des recettes trop conventionnelles ? Direction la Réunion pour déguster de savoureux beignets de banane. Ils sont si petits que l’on dirait des bonbons… et comme les bonbons, quand on en goûte un, on ne peut plus s’arrêter. 

 

Les recettes de beignets sucrés traditionnels pour le carnaval

 

Comme souvent, il y a autant de recettes de beignets que de régions. Si certains les appellent bugnes, d’autres les nomment oreillettes ou merveilles. Partons ensemble à la découverte de ce tour de France des beignets de Carnaval et de leurs singularités. 

 

Dans la région Lyonnaise, ne demandez pas à manger des beignets, on saurait que vous n’êtes pas du coin. Ici, on parle plutôt de bugnes. Et leur particularité, c’est d’être extrêmement moelleuses grâce à la levure incorporée dans la pâte. 

 

Vous avez certainement déjà entendu parler des pets de nonne, mais en avez-vous déjà mangé ? Si leur nom peut faire sourire, la recette est quant à elle très sérieuse. Et pour cause, il ne faut pas se rater si l’on veut honorer la tradition de ces mini-beignets soufflés en pâte à choux aussi légers que le vent. 

 

Notre voyage se poursuit dans le Sud-Ouest, où nous partons à la découverte des merveilles. Pas de pyramide de Khéops, de Taj Mahal ou de Colisée : ici, la merveille est la recette des beignets qui se transmet de génération en génération. 

 

Toujours à l’Ouest, mais cette fois plus au nord, on trouve des bottereaux. Vous connaissez ? La recette est la même que les autres beignets, et ces bottereaux moelleux plairont à toute la famille, soyez-en sûr. 

 

Vous préférez les beignets à la pâte très fine et croustillante ? Dans ce cas, on ne peut que vous parler des oreillettes. En croquant dans l’une d’elles, on se transporte en Provence. Dis donc, c’est nous ou on entend déjà les cigales chanter ? 

 

Beaucoup plus généreux et avec une forme de gros beignet sucré, les croustillons sont à goûter une fois dans sa vie. Alors bien sûr, vous pouvez aller les déguster dans le Nord de la France ou chez nos amis Belges. Mais ça fait peut-être un peu de route, alors le mieux reste encore de s’inspirer de cette véritable recette de croustillons et de les préparer à la maison pour Mardi-Gras. 

 

Avec les doigts, c’est comme ça que l’on apprécie le mieux les chichis. Vous ne connaissez pas ? Attendez un peu que l’on vous dise l’autre nom plus connu : les churros. Ah, là, ça vous dit quelque chose. Juste saupoudrés de sucre glace ou trempés dans de la pâte à tartiner ou dans du chocolat chaud épais, pas de chichis, chacun fait à sa manière avec cette recette emblématique des fêtes foraines et du Carnaval.

 

Les gaufres

 

On vous parle de beignets depuis le début mais, rappelons-le, mardi-gras ce n’est pas que ça. Pour l’occasion, vous êtes nombreux à préférer les bonnes gaufres faites maison. Le moment est venu : tous à vos gaufriers, prêts, partez !

Les différents types de gaufres

La gaufre traditionnelle. Adobestock

De liège, de Paris ou de Bruxelles : quand on parle de gaufres, on a l’embarras du choix et on s’y perd très souvent. Puisqu’on en parle, autant faire un petit récapitulatif de toutes les gaufres que l’on peut déguster pour ne plus les confondre et enfin savoir le nom de votre préférée. 

 

La gaufre traditionnelle

 

Traditionnelle oui, mais pour qui ? Et bien pour les Français qui ont l’habitude de manger cette gaufre rectangulaire extrêmement moelleuse que l’on appelle aussi gaufre Parisienne. 

 

On vous donne un secret : pour des gaufres traditionnelles encore plus moelleuses, versez du lait entier dans la pâte. Et pour le reste, il n’y a pas plus simple. Il vous suffit de suivre les étapes de cette recette de gaufres du dimanche. Attention, n’oubliez pas de préparer la chantilly maison ! 

 

Pour vous, c’est la légèreté de vos gaufres qui prime ? Dans ce cas, sortez le blender et faites tiédir le lait, voici la recette des gaufres légères à souhait. Avec une confiture maison, c’est un délice. 

 

La gaufre de Bruxelles. Adobestock

La gaufre de Bruxelles

 

Le secret d’une bonne gaufre de Bruxelles ? Elle doit être croustillante à l’extérieur et moelleuse à coeur. Et ça tombe bien, parce que c’est exactement le résultat que vous obtiendrez avec notre recette très facile de gaufres de Bruxelles. Alors, qu’attendez-vous ? 

 

La gaufre Liégeoise. Adobestock

La gaufre liégeoise

 

Certains la préfèrent aux gaufres traditionnelles. Il faut dire qu’avec son côté très croustillant et ses perles de sucre qui caramélisent à la cuisson, elle a de quoi rallier plus d’un palais à sa cause. Si vous aussi vous adorez cette version, voici la recette des gaufres de Liège ou gaufres liégeoises. Le secret pour les réussir à coup sûr, c’est de laisser reposer la pâte. Et surtout, n’oubliez pas d’y ajouter le sucre en grains, c’est ce qui fait toute la différence ! 

 

La gaufre sèche. Adobestock

La gaufre sèche

 

Si elle porte le même nom que ses cousines, la gaufre sèche ne leur ressemble pas du tout. Et pour cause, cette gaufrette serait plutôt à comparer à un biscuit ou un sablé, tant la pâte est proche. Pour ce qui est de la cuisson, il faudra investir dans les plaques à gaufrettes. Allez, on prépare une dizaine de ces gaufres du Nord et on les emmène avec nous au travail pour les déguster à la pause café. Et pour changer, vous pouvez même ajouter un peu de rhum et de lait concentré, comme dans ces gaufres sèches-là

 

Gaufres flamandes fourrées.

La gaufre flamande fourrée

 

Avez-vous déjà goûté ces gaufres fourrées ? Si la pâte à gaufre est plutôt classique, ce qu’elle cache au centre l’est beaucoup moins… Au Nord, Mardi-Gras est l’occasion de savourer deux gaufres flamandes en sandwich avec un coeur à la crème. Et attention, pas n’importe quelle crème ! Cassonnade, beurre, sucre glace et une lichette de rhum : cette recette va faire des envieux. Comme on est gentil, on vous la partage. Mais allez-vous accepter de la partager avec tous ceux qui vous la réclameront ? 

Vidéo suggérée

Vous regardez : Bugnes aux amandes avec leurs crème citron, gingem…

Dans le même univers