Se connecter

L'édito de Pascale Weeks

Choux à gogo

Quand je vois des bases de la pâtisserie telles que la pâte à choux, je me dis qu’en France nous devons être incroyablement gourmands et ingénieux.

Plus basique que cette recette, ce n’est pas possible. On fait fondre du beurre dans un liquide chaud (eau ou eau + lait ou lait), on ajoute ensuite de la farine et des œufs battus avant de dresser les choux pour la cuisson. Un peu de magie (en fait, c’est de la chimie) et le chou gonfle à la cuisson, tout en formant un creux. 

A partir de là, tout est possible. Des choux tout simples fourrés à la chantilly, des chouquettes, des éclairs, des profiteroles, des religieuses mais aussi des gougères salées.

Nous avons craqué pour la version finger gougères. Leur forme allongée permet un résultat bien croustillant et c’est tellement plus chic.

Si vous avez plus de temps, lancez-vous dans le Paris-Brest, un vieux dessert qui a le vent en poupe. Normal, le contraste entre une pâte à choux bien croustillante (avec un craquelin c’est encore mieux) et le crémeux d’une crème au praliné intense nous font saliver puis craquer. 

Il n’y a pas que les gougères qui utilisent la pâte à choux en version salée. Saviez-vous que les pommes Dauphine sont préparées avec un mélange de pâte à choux et de purée de pommes de terre ? Rares sont les personnes ou les chefs qui en font encore maison. Quel dommage. Je vous invite vraiment à les faire avec notre recette. Avec un poulet rôti, c’est magique. 

Je vous souhaite une très belle semaine. N’oubliez pas de vous chouchouter en cuisine. 

Vidéos de la semaine

Articles sélectionnés